Kenji Mizoguchi KG

Commentaires
Goldi 06/04/2012 10:35:27
Si ses films n'étaient pas si cher en DVD ça fait longtemps que j'aurai complété sa filmo, là je stagne et ça me fait grave chier car c'est un réal que j'adore

Sinon Dark, oui moi aussi j'ai senti un petit tacle à la Di Méco :hap:
absinthe 16/11/2013 00:49:45
C'est quoi cette nouvelle image par défaut, il n'y a pas moyen de remettre l'ancienne qui était au bon format ? :|
Waho 12/12/2014 23:48:30
Des films de studios, où la production est optimisée au maximum, et à l'ambition très modérée. Dans l'ère des films muets c'était plutôt courant, à Hollywood aussi.
Melaine 08/06/2016 12:55:04
Par quel film est-il préférable de commencer sa filmographie ?
HGBDC 08/06/2016 13:07:16
Melaine "Les Contes de la lune vague après la pluie", c'est clairement pas le plus représentatif de son cinéma mais c'est une très bonne porte d'entrée.

"Les Soeurs de Gion" ou "L'Intendant Sansho", si le pitch te plaît, pourquoi pas. Le premier c'est l'exemple même du ciné de Mizoguchi et le second c'est le plus apprécié du site et pas le moins accessible. :-)
Melaine 08/06/2016 13:17:50
OK merci du conseil, je pense que je vais commencer par Les Soeurs de Gion et Les Contes de la lune vague après la pluie du coup !
Park_Chan_Wook 08/06/2016 22:08:05
Perso, j'en ai vu deux. Les Amants Crucifiés et les Contes de la Lune Vague après la pluie, les deux sont excellents.
Caudelem 09/06/2016 01:01:04
Mizoguchi disait qu'avec La rue de la honte il commençait enfin a comprendre ce qu'était le cinéma. Et si son dernier n'est pas le plus grandiose, il est certainement son plus sincère. Quand à Chrysanthèmes des contes tardifs ce film est une âme à lui tout seul.Je recommanderais donc particulièrement ces deux la. Mais sinon tous sont très bon post-muet.
Shanghai 09/06/2016 01:09:22
Les musiciens de Gion c'est encore plus fort. :hap:
C'est un de ses meilleurs et surement un des plus des accessibles, assez court en plus.
Melaine 09/06/2016 01:14:56
Bon bah apparemment beaucoup de films et peu importe l'ordre, c'est tant mieux ! J'essaie de garder L'Intendant Sanshô pour un peu plus tard car c'est celui qui me tente le plus et je veux le voir en connaissant déjà un minimum le cinéma de Mizoguchi, histoire d'avoir toutes les cartes en main pour l'appréhender au mieux.