D.W. Griffith KG

Commentaires
Minimus 07/06/2011 18:11:49
nan mais je rigole t'inquiète :o)) mais Rimbaud c'est quand même le plus grand :nah: il suffit que je lise ça pour vouloir grimper sur un gros bateau de marchandises et partir :snif:
tadanobu 07/06/2011 18:14:09
Ca m'énerve les gens qui disent : "Ah, si j'avais le courage de faire ci, la chance de faire ça...". On a tous notre destin entre nos mains, faut savoir se donner les moyens de ses ambitions c'est tout.
tadanobu 07/06/2011 18:14:34
Bon, je dévie un peu, mais c'est toi qui était HS le premier :hap:
Minimus 07/06/2011 18:18:07
ouais mais c'est pas si simple :snif: j'ai des études à finir, mais bon, je suis même plus sûr que le boulot à la clé me plaise toujours autant... et puis je viens d'acquérir une caméra pour faire un p'tit film dont j'ébauche le scénario, comme quoi j'essaye de rendre les rêves réalistes

partir sur un bateau à la Marius, ça fait longtemps que ça me travaille, mais d'abord je vais essayer de me faire ce film qui me tient à coeur.

et puis c'est plus difficile que ça, sans boulot/revenu sable, tu meurs à 30 piges :snif: vie de merde
Minimus 07/06/2011 18:18:27
ouais, stop le HS là merde! :rage:
tadanobu 07/06/2011 18:22:18
Peur, clichés, prétextes, blablabla...

Soient tu admets que tu as d'autres priorités, auquel cas tu n'as as à t’apitoyer sur le fait de ne pas partir. Soit c'est ce que tu veux plus que tout et tu y vas.

Après tu peux rester dans ton petit chemin et suivre le mouvement tellement harmonieux que notre douce société nous réserve
Nan mais sans travail... et puis sans argent... Et puis je voudrais faire ceci... Stooop :sleep:
Minimus 07/06/2011 18:31:17
mais faut savoir peser le pour et le contre aussi, le principal problème étant : se nourrir et ne pas dormir dans le froid. sauf que justement, ça, sans argent, je vois pas trop comment tu peux faire... à part se percher quelque part comme le personnage dans The Host qui se planque/vit dans un des piliers du pont.

donc oui, vivre comme on veut ok, mais même toi, regarde, t'es allé à Madagascar, mais tu avais une certaine assurance derrière : nourri et logé, non ? imagine le mec qui veut juste partir sans autre but que de voyager, sans argent je vois pas comment faire à moins d'accepter de mourir jeune :o)) (bon faudrait continuer ça au pire par messages car la pauvre page de Griffith :snif: )
stevenn33 17/07/2013 02:13:33
The Host ? :question: :rire:

Une petite anecdote : A la fin de sa vie il fut convié à une projection de Citizen Kane. Après la visionnage, Griffith s'est simplement contenté de sourire et à dit : "Ah ! Décidément, ces Allemands m'ont tout pris !"
Et ouais. :cool:
stebbins 28/08/2013 18:14:00
Je garde un souvenir très fort de ma projection silencieuse du Lys Brisé au cinéma du Panthéon ( film sans musique d'accompagnement, avec pour seuls bruits les toussotements des spectateurs dans la salle ).
Sinon - et ce malgré son caractère primordial dans l'Histoire du cinéma - je m'étais copieusement ennuyé devant Birth of a Nation ( le dernier quart d'heure sauvait un peu mon esprit de la torpeur cela dit ) :hum:
Et puis Intolerance m'avait pas mal impressionné, pour son montage et ses innovations techniques les prémices du split-screen, 50 ans avant Brian De Palma.
Un grand, grand cinéaste que je ne sais véritablement évaluer sur le plan personnel...