Asghar Farhadi KG

Commentaires
Waho 21/01/2012 18:30:57
Je le regarde ce soir normalement, si le torrent se débloque. Bon j'en attends pas grand chose, ça n'a pas l'air d'être à la hauteur de ses grands films, mais pourquoi pas.
Hal 23/02/2012 17:19:07
@Fuz , Tu as oublié de te mettre fan :hap:

A moins que ce soit volontaire :snif2:
Fuz 23/02/2012 18:34:52
J’étais persuadé de l'avoir fait. Merci de me l'avoir rappelé :hap:
Hawai 23/02/2012 19:05:02
Soumis :hap:
Tchitchoball 28/02/2012 20:37:07
C'est pas mal ce qu'il fait! :hap:

Ce monsieur traite de manière intelligente et avec justesse les rapports entre les sexes, castes et ce, dans un univers totalement inconnu pour nous, jeunes européens.
De plus, il s'entoure d'une pléiade d'acteurs jeunes et surprenant par leur professionnalisme.
Sur deux films vus, il y a toujours une ellipse placée avec intelligence.

Dommage que le reste ne me passionne guère. Difficile de capter mon attention sur deux heures avec une intrigue tarabiscotée à première vue mais au final bien maigre.
Je regarde sans vraiment être touché ou ému à aucuns moments...

Je pense donc m'arrêter là pour le moment, à part si Arte en remet une couche. :hap:
Waho 28/02/2012 20:55:06
Au final bien maigre ?
Tchitchoball 28/02/2012 23:09:52
Pas assez dense et original dans son déroulement je trouve.
Hal 23/08/2012 23:44:36
Pour son prochain film Bejo remplace cotillard :snif:
J'ai rien contre béjo mais je préférais marion.
Loris 23/08/2012 23:49:34
Je préfere encore Bejo, je sature vraiment avec Cotillard...
Del-Flavio 10/04/2013 17:35:36
Terminé mon cycle Farhadi ! :content:
Que je ne regrette pas, mais qui m'a tout de même légèrement déçu par rapport à mes attentes. J'avais vu en premier lieu Une Séparation qui m'avait véritablement foutu une grosse claque dans la tronche. Cette dissection sociale des rapports humains au sein même de la famille (ou d'une communauté) m'avait dès lors très intéressé, ce qui m'a poussé à voir ses autres productions. Malheureusement, je n'ai pas vraiment retrouvé, mise à part dans Les Enfants De Belle Ville, ce sens de la narration bourré de faux-semblants, de sacrifices, de quiproquo révélateurs au service de situations plus inextricables les unes que les autres, dans lesquelles les personnages se retrouvent enfouis. Il faut néanmoins souligner une grande qualité du cinéma de cet homme: le souffle dramatique d'une justesse toujours remarquable, qui ne déborde jamais dans le pathos, qu'il insuffle pour chacun de ses films.

La notion de mensonge/vérité, qui se retrouve au sein de chaque film, est somme toute très intéressante. Je trouve même que celle-ci mériterait une étude approfondie ou un éclaircissement du point de vue du réalisateur lui-même tant cette obsession m'interloque. J'aimerais vraiment beaucoup connaître véritablement la position de Farhadi sur les effets et répercussions de cette pratique, car, et c'est ce que je trouve en fin de compte plutôt regrettable, il ne se mouille aucunement à ce sujet et laisse toujours libre cours à tout un chacun de se forger sa propre opinion à ce sujet. Un peu dommage, même si, au moins, on évite le côté moralisateur dans lequel on peut très vite et très facilement tomber.

Bref, j'attends tout de même avec une certaine hâte son prochain film ! :)