Napoléon

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
08/03/2018 02:36:15
Faut recontextualiser d'après des sources historiques de 1927 aussi ! La connaissance n'était pas la même. Néanmoins, je crois que les répliques des mentions "historique" sont davantage déplacées dans la chronologie plutôt qu'inventées.

Sinon, un mot sur la nouvelle version française : elle sera achevée en 2020. J'ai vu un nouvel extrait tout à l'heure, la scène des fantômes de la Convention. Les différences sont tout de même assez flagrantes (dans le montage mais aussi plastiquement), hâte de voir cette entreprise finie !
08/03/2018 09:52:22
J'ai une version en 3 fichiers de 900 mo chacun, avec le son du projecteur assez élevé et sans musique. Donc deux questions:
- cette version est-elle satisfaisante?
- doit-on couper le son?
09/03/2018 06:04:35
kaelin a écrit :J'ai une version en 3 fichiers de 900 mo chacun, avec le son du projecteur assez élevé et sans musique. Donc deux questions:
- cette version est-elle satisfaisante?
- doit-on couper le son?


:d) Tu peux récupérer un rip correct du dernier montage ici, avec la musique de Carl Davis, je pense que ça sera mieux :hap:
09/03/2018 18:38:57
Merci. Tu es un amour.
11/03/2018 11:03:21
La connaissance ne devait pas être la même mais des phrases dites à Saint-Helene qui se retrouvent avant la campagne d'Italie c'est pas à cause du manque de connaissance.
Tout comme les scènes inventées sur son départ de Corse.
J'ai pas du tout aimé la scène des fantômes d'ailleurs.
14/03/2018 04:49:20
Alex6360 :d) Possible, je ne me souviens plus précisément des cartons. Après, en l’occurrence, c'est plutôt des choix, qu'on peut trouver pas très éthiques, mais bon, dans la démarche démiurge d'Abel Gance, tout est permis... :hap:

Mais c'est comme les scènes inventées, enfin le Napoléon de Gance flirte constamment avec le fantasme, puisque d'ailleurs, c'est Napoléon vu par Abel Gance.

Pourquoi t'aimes pas la scène des fantômes ? C'est une des plus belles je trouve. Quand j'avais vu le film à Londres, le public Anglais avait applaudi quand Napoléon évoquait l'Europe (c'était peu de temps après le Brexit). Ça m'avait beaucoup ému.
14/03/2018 16:06:16
Même avec cette démarche, y'a pas besoin de trop inventer ou de manipuler les discours pour faire un film à l'honneur de Napoléon je pense :hap:

J'aime pas parce que ça montre Napoléon comme le continuateur des révolutionnaires, leur missionnaire presque, alors qu'il valait quand même bien mieux que ça selon moi.
Et voir Robespierre et Saint Just en maître pour Napoléon ça me choque un peu, c'est pas vraiment à son honneur :hap:

Après la scène est très belle c'est sûr, je vois sans doute le film d'une manière trop "historique".Message édité
15/03/2018 16:26:40
Mais faut vraiment prendre en considération que Gance a pas du tout le même regard que nous, autant sur l'histoire que sur Napoléon en lui-même. Je veux dire, à l'époque où Gance fait Napoléon, on ressort de la Première Guerre mondiale (qu'il a vécue), l'Europe est en train de sombrer dans le fascisme... Son Napoléon est bien plus un film mythologique (et politique) qu'une fresque historique, bien qu'il se serve de cette dimension pour appuyer son propos. Il y a une forme de manipulation, mais elle est géniale car elle se mélange à son approche mythologique (et cinématographique).

Gance devait faire cinq films qui auraient poursuivi celui-là, susceptible d'apporter chacun une pierre différente à sa caractérisation. Car lorsque Saint-Just (interprété par Gance lui-même...) prévient Napoléon qu'il n'a pas intérêt à oublier qu'il est né de la Révolution, forcément ça prophétise quelque chose. Enfin, il y a déjà une ambivalence chez Napoléon que Gance n'exploite pas encore, qui se confronte à son approche mythologique du personnage, et sa mise en garde politique.
17/03/2018 17:56:30
Je m'attendais plus à une fresque historique en voyant le film, je comprends mieux ces petites manipulations avec les faits maintenant.
Quel dommage que ces suites n'aient pas vu le jour.
J'espère qu'un jour une vraie fresque sur Napoléon aboutira.
21/03/2018 03:47:22
Mais ... quel film :bave:
Robespierre et ses lunettes de rock star, Antonin Artaud visiblement très enthousiaste à l'idée d'incarner Marat, il cabotine comme un taré ! Quand à Gance/Saint-Just, quel charisme, quel jeu d'acteur, quel bel homme ! On sent tout de suite le mec qui gère . Visuellement c'est sublime, ce moment avec les étoiles qui brillent dans les yeux de l'Amiral Nelson, on dirait absolument Albator, d'ailleurs si j'avais le temps et le courage d’explorer les deux sujets à fonds, il me serait peut être possible de pondre une étude bien bullshiteuse sur les liens entre impressionnisme et animation japonaise que je ferais publier dans les inrock.
Et puis ces fameux passages en 4:1, que j'avais oublier à force d'attendre et qui ouvrent toutes les perspectives du monde, un grand moment de cinéma.
Le tout, je dois dire, largement amélioré par ma sélection musical, la composition de Carl Davis fournie par Schaffer (merci :coeur: )étant une belle soupe tiède.
Sunn O))) sur les scènes marines en Corse, le balayage atmosphérique des guitares qui caresse les vagues pour un rendu surnaturel qui sauve d'un léger ridicule l’échappée de la frêle esquif poussé par notre bô drapeau, le blast beast implacable des death métalleux de Sothoth qui faisait écho à la grêle sur les tambour de Toulon, et pour le reste, la discographie dans l'ordre d'Emperor, what else ?