L'intendant Sanshô IMDb

Sanshô dayû
Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Zering 24/02/2015 17:48:53
Oui mais bon, les préjugés toussa... :hap:
Je note vos suggestions! J'ai déjà pris Les Amants Crucifiés et Les contes de la lune, ainsi que les 47 Ronins! Je vous en dirai des nouvelles :)
Yayap 25/04/2017 23:29:56
Tain j'aimais beaucoup Mizoguchi jusqu'ici mais là ça a été la grosse claque :ouch:

La scène du suicide de la soeur c'est la plus belle scène de l'histoire du cinéma ou bien ?
Rastignac 25/04/2017 23:49:38
La plus belle scène du film, d'accord. De l'histoire du Cinéma... :hap:
shanghai 25/04/2017 23:50:34
Ça s'en rapproche pas mal quand même.
Yayap 26/04/2017 00:20:06
Top 10 au moins.
A-Syagrius 26/04/2017 15:16:12
Rastignac et sa haine incompréhensible de Mizoguchi :snif:
S-Bondarchuk 29/04/2017 17:26:35
C'est sûr que c'est autre chose que les films italiens des années 60.
Emaxz 12/01/2020 08:58:53
Faut que je vous raconte ma séance de ce film. Je vais pas parler du film parce que du coup j'ai plus retenu les conditions de la séance que le film en lui-même.

Il y a quelques semaines je vais à un petit ciné d'art et d'essais de ma ville (1 seule salle) qui ne projette que des cycles de réalisateurs ou par thème (là c'était 10 films de Mizoguchi diffusés sur 1 mois). J'avais déjà vu Les Musiciens de Gion et Conte de la lune vague après la pluie donc j'attendais L'intendant Sansho avec impatience.

Généralement le public de ce cinéma c'est des cinéphiles (donc qui respectent) et des vieux (bon par contre eux des fois ils décèdent à moitié sur leur siège en toussant et poussant des râles :hap: ).

Et là à la séance t'as un type chelou qui rentre, en mode charclot, il se met 1 rangée derrière moi et à quelques sièges d'écarts. On est 10 max dans la salle.

Le film commence, le type est chelou, je l'entends faire du bruit, se racler la gorge, puis chuchoter tout seul.
Puis au bout de 15min je l'entends enlever ses vêtements, je me retourne il était à poil (enfin je voyais pas le bas) :ouch:
J'ai fais comme si j'avais rien vu mais j'ai halluciné :rire:
Le film continue, je l'entends de plus en plus s'exciter sur son siège, et au bout de 10 min j'entends un gros gémissement. Et il se rhabille.
Je remarque qu'un mec devant moi est pas serein aussi et se retourne souvent, j'hésite à lui proposer de l'aider pour embrouiller l'autre taré, mais comme à ce ciné il n'y a pas de sécu, que le guichetier s'est barré, mais surtout que l'autre à l'air complètement taré, je laisse tomber.

Le film continue, au bout d'encore 5min le mec se lève, se met au bout de sa rangée et reste debout en scrutant la salle. Et se met à jouer avec un briquet. Normal.
Bon là je t'avoue que je prends un petit coup de pression, je commence à me faire des films et à me demander si notre ami n'est pas pyromane amateur. Ça me fait complètement décrocher du film pendant quelques minutes.

Heureusement il se casse de la salle :fete:
...puis reviens 2min après et se pose tout au fond.
Et là pendant le quart d'heure qui a suivi j'ai entendu une succession de bruit de papier alu froissé, de briquet qui s'allume et de forte respiration. Je me suis dit qu'il devait être entrain de se droguer au fond de la salle après s'être tapé une petit queue oklm avant ça.
Faut se faire plaisir dans la vie !
Et il a finit par partir définitivement à la moitié du film.

Ça m'a un peu gâché le film (qui est un chef d'oeuvre et le Mizoguchi que j'ai préféré).Message édité
Moorhuhn 12/01/2020 09:43:01
Dans le panthéon des anecdotes épiques, directement !
Ashtaka 12/01/2020 13:24:13
Pas mal en effet. Enfin moi je ne me serais pas gêné à lui demander poliment s'il a froid ou autre. D'après mon expérience ce genre de type est plus souvent drôle que dangereux. En plus il était seul.