Argent amer

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
13/06/2017 12:22:45
Oui la séquence dans le magasin avec le mari et sa femme est vraiment poignante... J'ai aussi beaucoup aimé la scène durant laquelle les deux filles nous montrent des photos de leur village.

Pour ce qui est de la longueur, c'est quelque chose de très important dans le cinéma de Wang Bing. Il faut qu'on ait conscience du temps qui passe, de la durée des choses (et notamment des différentes tâches, lorsqu'on est au travail). Il y a la vie, et, non moins important pour comprendre vraiment ce qu'on voit, le rythme de la vie.
Cela-dit, je ne suis pas trop inquiet, je pense que tu aimeras au moins autant d'autres Wang Bing.
13/06/2017 12:43:50
Intéressant de voir Wang Bing renouer avec un cinéma politique certain tout en essayant de conserver cette stase lyrique qui jalonne et structure les A la Folie, Crude Oil, Père et Fils, Seules dans les montagnes du Yunnan et autres.

Le résultat sonne un poil inachevé et peut-être même un peu expéditif mais bordel que c'est hypnotique et bon sang que c'est bien filmé.
28/04/2020 21:52:19

Je peine à rentrer dans son univers, pour moi le simple fait de filmer le quotidien des gens ne se suffit pas à lui-même, du moins à travers cette réalisation-là. 

06/02/2022 06:56:11

Tout a fait d'accord avec le com de VouMi au dessus. J'avais bien aimé "Les trois soeurs du Yunnan" auquel j'avais mis 7.5/10 mais je dirais que la grosse différence avec celui-ci par exemple, c'est la place donné à la parole et aux gestes, la "parabole par le geste" si je puis dire ou la signifiance...  j'ai trouvé le film intéressant quand on voit les gestes du travail (sur les machines à coudre par exemple) ou quand la caméra de Wang Bing se balade entre les gens au début dans le train (ceux qui dorment ceux qui jouent aux cartes) mais la plupart du temps j'ai trouvé le film particulièrement anesthésiant via la parole des "personnages" car on ne voit pas grand chose de leur travail d'esclaves moderne si ce n'est les tensions qui en résultent d'un point de vue humain/intime... du coup j'avais que très peu d'intérêt pour ces quelques "chroniques de vie" et donc peu d'empathie... je n'ai pas assez ressenti/ expérimenté ce magnifique titre français (une traduction littérale ?) "Argent Amer" qui résume pourtant bien le propos.

06/02/2022 10:47:32

ku = amer, qian = argent si je ne me trompe pas.