Wendy et Lucy

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
12/08/2012 18:24:12
Tous tes spoilers ont sauté, donc techniquement, tu n'as toujours pas argumenté. :hap:

Mais dans ce qui est lisible, j'ai l'impression que t'es passé complètement à côté de ce que raconte ce film, parce que parler de "conte", de "manichéisme", ou surtout de "naïveté" du personnage "décérébré" (mon dieu...) de Michelle Williams c'est, au mieux, plus qu'hors-sujet.

M'enfin, je vais te laisser le bénéfice du doute et imaginer que tes spoilers viennent expliciter ces choix de mots qui me laissent assez perplexe.
12/08/2012 18:25:38
C'est à dire qu'il s'agit d'un film minimaliste dont la protagoniste est tellement naïve, décérébrée, que ses péripéties ont été d'un ennui total pour ma part.

Ensuite ajoutez à cela, des choix scénaristiques qui personnellement m'ont fort déplu ( la fin, j'en ai ri très jaune ) & en plus de cela sont tellement prévisibles ( la perte du chien, on se croirait dans un mauvais blockbuster justement )

Plus, des personnages tellement manichéen ( à savoir, le mécano, le jeune qui insiste terriblement pour la faire accuser de vol, quel intérêt d'ailleurs ? ) / le rôle du flic :doute: )

Alors, j'ai assisté à un petit conte très gentil
La scène ou elle dort dans les bois ( déjà, le summum de la bêtise quoi ) , le gars qui lui dit des atrocités sans la toucher, ca illustre bien ce film inutile pour bobo où on n'ira jamais trop choquer le spectateur

Enfin, cette façon de filmer de très près Michelle pendant plus d'une heure, j'ai trouvé ca tellement peu esthétique, heureusement, un des plan de fin est lui beau.

Au final, le film qui manque donc cruellement d'épaisseur, qui voudrait nous émouvoir d'une fille complètement pommée, inintéressant pour ma part. Tellement scolaire.
12/08/2012 18:31:30
C'est à dire qu'il s'agit d'un film minimaliste dont la protagoniste est tellement naïve, décérébrée, que ses péripéties ont été d'un ennui total pour ma part.

Ensuite ajoutez à cela, des choix scénaristiques qui personnellement m'ont fort déplu ( la fin, j'en ai ri très jaune ) & en plus de cela sont tellement prévisibles ( la perte du chien, on se croirait dans un mauvais blockbuster justement

Plus, des personnages tellement manichéens ( à savoir, le mécano, le jeune qui insiste terriblement pour la faire accuser de vol, quel intérêt d'ailleurs ? ) / le rôle du flic :doute: )

Alors, j'ai assisté à un petit conte très gentil La scène ou elle dort dans les bois ( déjà, le summum de la bêtise quoi ) , le gars qui lui dit des atrocités sans la toucher, ca illustre bien ce film inutile pour bobo où on n'ira jamais trop choquer le spectateur

Enfin, cette façon de filmer de très près, Michelle ( qui joue très bien l'absolu ) pendant plus d'une heure, ca m'a fait un peu penser au cinéma des Dardenne, j'ai trouvé ca tellement peu esthétique, heureusement, un des plan de fin est lui magnifique.

Au final, un film manque donc cruellement d'épaisseur, qui voudrait nous émouvoir d'une fille complètement pommée, naïve. C'est inintéressant pour ma part. Tellement scolaire.
12/08/2012 18:33:08
On ne peut faire qu'un spoiler à la fois.
Poste ta critique avec l'outil sans les spoilers en disant au début qu'il y a des spoil :ok:
12/08/2012 18:41:40
[lien] http://www.jeuxvideo.com/forums/1-26-8892864-1-0-1-0-wendy-et-lucy.htm [/lien]

Comme cela ne fonctionne pas.
12/08/2012 18:52:00
Pour le coup j'ai foutu plein de spoilers moi.

Je partage l'avis de Jarmusch sur ce qu'il dit, c'est intéressant les films où chaque détail devient insurmontable.

Je ne trouve pas que le personnage de Wendy soit naïve ou paumée. Elle est en galère mais elle se débrouille comme elle peut, on voit bien qu'elle se bat courageusement sans jamais être abattue.
Je ne crois pas que Reichardt cherche à nous "émouvoir", enfin il n y a pas de recherche de dramatisation, de la larme à faire couler. Elle ne quitte pas sa chienne en pleurs genre adieu mais au contraire, je viendrais te rechercher, tu es bien ici etc. Il n y a pas de misérabilisme, oui elle rencontre des problèmes, des vendeurs zélés mais elle est aidée aussi.
C'est une histoire extrêmement simple sur le papier mais qui devient une véritable quête pour une fille qui a juste quelques difficultés financières et qui est un peu isolée socialement parlant (on ne sait sur elle que le coup de fil qu'elle passe à sa soeur et à son beau frère).
Après faudra m'expliquer en quoi c'est "scolaire" également.
12/08/2012 18:55:50
La perte du chien est prévisible à partir du moment où elle se fait attrapper pour le vol. OK mais est-ce que c'est sensé être du suspense? Justement quand on la voit en prison on sait que le chien est en train de disparaître (si on peut dire ça :o)) ) et ça renforce la tension qu'on ressent avec l'héroine.
Le gosse du supermarché en quoi est-il "manichéen" Il veut absolument qu'elle se fasse avoir parce qu'il est à cheval sur ses principes peut-être que le personnage a un point de vue manichéen mais certainement pas le film. La caméra assiste aux évenement, elle ne les juge pas. Quand au garagiste où est le manichéisme.
La scène dans les bois aurait pu tout simplement ne pas exister. Comme ça ça n'aurait pas choqué du tout le spectateur
Quant à la comparaison avec les Dardennes tu n'es pas très logique. Tu dis que c'est un conte et ensuite tu dis que c'est du Dardenne. Il n'y a pas de caméra à l'épaule. Le film est posé. Les plans à la prison en sont la preuve.
Par contre oui ça manque d'épaisseur je suis d'accord.
12/08/2012 19:09:08
Ça m'a fait penser à leur film ' Le gamin au vélo ' car on est constamment accroché au visage de Williams, je trouve cela asphyxiant et peu esthétique pour ma part.

Justement cette scène dans les bois est ratée, la réalisatrice tâtonne, tourne autour du pot, elle veut insuffler une crainte, mais on n'y croit jamais, son film étant dépourvu de tout caractère. J'insiste, je trouve que la scène illustre globalement le film.

Cela reste très gentil & la fin s?inscrit dans ce mouvement, elle accepte de laisser son chien, sa seule raison de vivre à un homme dont elle ne connait rien, qui a volé son chien si je puis dire.

Ce film aurait pu être un court métrage, très bien. Là ca manque clairement de profondeur, et si je dis que c'est scolaire c'est bien pour cela. On ménage le spectateur, on lui propose des protagonistes dont la psychologie tient sur une ligne.
19/08/2012 02:35:58
Comme le dit si bien Jarmusch, une histoire simple, réaliste, prenante et émouvante (je n'avais pas lu le résumé avant). Tout ce que j'aime dans le ciné indé :) Je ne demande rien de plus. Un très beau film.
16/05/2021 02:37:53
Avis



Wendy et Lucy c'est encore une grande réussite de la part de Kelly Reichardt qui arrive à capter ce que c'est que de tout perdre... Et quand je dis tout, c'est en réalité pas grand chose, une voiture qui tombe en panne et un chien qui disparait. Mais ça suffit pour faire un beau film.

C'est même là que le film puise sa force : dans son minimalisme. On suit juste Michelle Williams, dont c'est la première fois que je la vois vraiment bien jouer (comme quoi le réalisateur fait tout), qui va essayer de régler ses problèmes loin de chez elle, dans une ville qu'elle ne connaît pas.

Comme dans les autres films que j'ai pu voir de la réalisatrice, elle n'en fait jamais trop, tout est simple, clair, il n'y a pas de cris, d'éclats de voix, on comprend juste ce qui se passe et ce que ressentent les personnages parce qu'on a quelqu'un qui sait filmer des acteurs qui jouent bien et ça suffit.
Parce qu'on aura beau dire, on aura beau faire, le regard de Michelle Williams qui s'illumine alors qu'elle est au téléphone et qu'elle apprend qu'on a peut-être retrouvé son chien, c'est juste fabuleux. On n'a rien besoin de plus, on comprend tout et on ne vole pas l'émotion au spectateur en lui sursignifiant l'importance de la chose. On sait que c'est important pour elle, on l'a vu le chercher pendant tout le film. Pas besoin d'une petite musique ou autre.

Mais le mieux, c'est encore le regard du mec qui lui apporte la bonne nouvelle, ce personnage qu'on aurait pu croire antipathique de prime abord puisqu'il est le premier, bien malgré lui, à l'emmerder et lui faire comprendre qu'elle dérange. Et c'est ça qui est fabuleux, c'est que le personnage n'est pas unilatéral, il ne fait que son travail, ça ne l'empêche pas d'être un bon gars prêt à aider.

Le film a plein de petites interactions comme ça qui sont vraiment justes... Interactions positives ou négatives d'ailleurs... Ce qui fait que forcément on éprouve de l'empathie pour elle, sans que le film sombre dans le misérabilisme, le film n'en fait jamais trop et ceci même quand elle se fait emmerder par un type franchement louche qui lui raconte des saloperies la nuit alors qu'elle dort dehors.

De tout ça il en sort une atmosphère triste et calme, peut-être un brin mélancolique, qui me touche tout particulièrement.

En tous cas, beau film.