Les Garçons sauvages

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
fyndim 12/03/2018 01:30:24
Bien que l'on puisse, après avoir vu les court-métrages de Mandico, trouver une redondance dans son univers et ses mêmes motifs répétitifs. Les garçons sauvages n'en demeure pas moins un film assez bouleversant par son aura mystique de questionner des thématiques actuelles sur la nature même du genre et de notre identité sexuelle. Et ceci sans aucune forme de victimisation ou démagogie. Bien loin de ça même. L'audace qui porte sur ce film a chaque image n'a d'égal ce que porte l'inventivité de son auteur et une nouvelle forme de faire du cinéma. S'inspirant d'effets photochimiques d'un cinéma classique en y apportant une histoire étrange et moderne sur notre propre sexualité. Mandico y porte un film étrange et poétique.
Madlaine 21/09/2018 03:16:24
Message expresse si y'en a qui veulent le voir ou le revoir, je l'ai loué sur Univerciné identifiants :
adresse : jonas.chatellard@gmail.com pass : cin&lounge
Mordechaye 21/09/2018 10:50:03
C'est super sympa à toi de partager, je regarde ça de suite !
Mordechaye 21/09/2018 12:55:08
Moi tout le long du film: "Putain Jean-Louis on dirait vraiment Vimala Pons"

:rire:

Les courts-métrages de Mandico sont visibles facilement ? Qu'en est-il de leur thème par rapport à ce film ?Message édité
Mordechaye 21/09/2018 13:02:01
Je ne sais pas qui a fait la galerie mais je la trouve bizarrement assez peu "graphique" compte tenu du travail sur l'esthétique :( .
Madlaine 21/09/2018 13:32:08
Ah cool j'avais peur de bider, content que ça t'ai plu en plus ! Lagalerie vient du trailer donc elle est un peu limitée.
Il y a quelques courts sur son site (un vieux site tout pété, tu peux y trouver Le chien d'Eddy par exemple alors qu'il n'ai pas sensé y être) , d'autres dans le DVD "In The Box" mais globalement le mieux c'est de ne pas rater les diffusions !
Madlaine 21/09/2018 14:05:40
Après pour ce qui est des thèmes, je trouve que chaque film a son univers et ses thématiques propres. Ici c'est la première fois qu'il aborde le changement de sexe, qu'il met en scène des personnages adolescents, ou même que l'action se déroule dans un cadre aussi méridional. D'ailleurs pour ça, j'ai trouvé que Les Garçons Sauvages ressemblent autant à un film de Yann Gonzales qu'à un film de Mandico (même si on y retrouve son affection pour les choses gluantes et les choses poilues).
Zoomat 22/09/2018 00:20:18
Ouais merci beaucoup Madlaine ça m'énervait de l'avoir loupé !
Jauja 22/09/2018 00:42:16
Va falloir débloquer des succès, Madlaine mérite un cookie pour service rendu aux cinéphiles cinéloungiens ! :ok:
Ashtaka 23/09/2018 01:54:29
C'est ultra-maniéré et complétement désincarné. J'ai cru à un bon film au départ puis passé le procès ça devient un film qui se contente d'aligner des références et une symbolique lourdaud. Le film est sur des rails et un ennui s'installe qui ne sera pas perturbé par son côté faussement transgressif et la nullité profonde des dialogues qui soit dit en passant se déduisent logiquement du propos de fond profondément caricatural et fat.

Si tout le "renouveau" du cinéma français qu'on veut nous vendre s'avère aussi nombriliste je sens que je vais détester les années à venir.Message édité