Rubber

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
max9 29/10/2011 00:23:44
Ou comment ne pas traiter son sujet en faisant une mise en abime inintéressante. Mouais.
Lars 11/11/2011 10:32:38
Le laïus du début sur le "no reason" m'a emballé mais la suite tourne un peu trop en rond et l'ennui finit par dominer. Dommage, le concept de base était sympa.
Park_Chan_Wook 15/11/2011 18:39:05
en fait je trouve qu'en version 30minutes, ça aurait pu etre excellentissime. La c'est clairement un poil trop long. Mais 7.5 quand même.
marcosocho 28/08/2012 22:04:33
Concept assez génial et la mise en abime qui me paraissait pretexte au début est finalement assez intéressante.

J'ai remarqué que ce qui me faisait rire c'était les dialogues. Alors que voir le pneu rouler tout seul, ou tuer sans commentaire bah c'était intéressant presque au premier degré. Parce que la mise en scène est vachement bonne quand même.
nolhane 15/07/2014 00:15:24
Un film qui envois du caoutchouc.
TheDudeAbides 31/03/2016 00:16:20
Depuis le temps qu'il m'intriguait ce film...
Belle photo, parfois drôle, mais sur le long terme, assez ennuyeux.
Yayap 17/07/2018 13:05:48
J'ai cru que le film allait un peu m'emmerder au début, me demandant comment Dupieux allait exploiter son concept débile à souhait. Fort heureusement, ça décolle un peu au delà du côté "un pneu tueur mdr", j'ai trouvé le côté méta extrêmement fun les personnages qui essaient de tuer les spectateurs pour ne pas devoir finir le film notamment, comme ce non-sens finit par avoir un espèce de sens pour peu qu'on accepte ses règles complètement bizarres. Encore une fois j'ai du mal à dire si Dupieux fait ça pour le lol où s'il y a vraiment un propos à y voir sur le cinéma, sans doute un peu des deux.

Et même le personnage du pneu en lui-même, autant au début le voir exploser des animaux un à un devient vite redondant, autant j'ai fini par m'y attacher, il y avait un peu de poésie surréaliste sur certaines séquences, j'aurais presque voulu qu'on insiste davantage sur la crise existentielle du pneu.

Enfin bref y'a plein de trucs qui coexistent dans ce film, qui en font un joyeux bordel qui garde malgré tout du sens dans son non-sens, ça m'a beaucoup plu.