La Sapienza

Pas d'image
Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Lt-Schaffer 19/04/2015 01:46:37
Premier film à me faire quitter une salle depuis plus de quinze ans.
blazcowicz 19/04/2015 02:45:00
Han comment il note un film pas fini :hap:
Rastignac 19/04/2015 02:54:44
Pas bieeen. :hap:
EdHelms 19/04/2015 03:13:18
Schaffer qui est de mauvaise humeur et qui crache toute sa frustration du jour sur un malheureux film :hap:
Lt-Schaffer 19/04/2015 16:55:29
Ah non mais j'étais de très bonne humeur et curieux de voir ça, mais je n'ai pas compris face à quoi j'étais. Enfin j'avais l'impression d'être devant un truc de 1ère année d'étudiants de l'ESRA. Je n'ai pas compris, je suis parti, j'en pouvais plus. J'aurais pu rester jusqu'à la fin, ma note n'aurait pas changé, et quand bien même c'est un peu déplacé de le noter je le fais exceptionnellement en guise d'avertissement.
blazcowicz 19/04/2015 16:59:55
Je plaisantais, n'empêche cette année ça y va les 1-1.5 sur des films relativement appréciés :hap:
Lt-Schaffer 19/04/2015 17:14:11
Non mais encore que Réalité ou Lost River je peux comprendre qu'ils trouvent un public. Là, j'aimerais vraiment que quelqu'un m'explique. J'étais sidéré.
Lt-Schaffer 28/04/2015 20:58:08
Autant l?avouer de suite, La Sapienza est le premier film à me faire quitter une salle en près de vingt ans (le dernier en date c?était quand j?étais petit, en 1996 !). Cet avis est donc extrêmement relatif puisque je n?ai tenu que quarante minutes devant ce film que je n?ai pas compris, devant cette absence de cinéma qui m?a rappelé les plus mauvaises productions de fin d?année en école de cinéma. C?est incroyable car même si de tels parti-pris sont sans aucun doute au c?ur des intentions du film, je me demande comment il est possible d?atteindre un tel seuil d?emmerdement maximal, comment peut-on infliger ça à son spectateur, quand bien même l?on cache une quelconque intention derrière. En sus de cette diction intenable des acteurs, qui rend le film irritant au possible, je n?ai pu que constater l?horreur formelle de ce que j?ai vu, cette pauvreté numérique aux mouvements de caméra saccadés et amateurs qui n?arrivent même pas à donner un tant soit peu de valeur aux monuments italiens filmés. Une purge, je n?en ai pas cru mes yeux (ni mes oreilles).