It Follows

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
TheDudeAbides 12/02/2015 01:34:02
Le fait que ça se transmette en forniquant fait partie intégrante de l'histoire sous-jacente : "la chose" peut-être associé à une MST. Ou à une sexualité débridée et insouciante.
Selon moi, (si je me souviens bien) le dernier plan montre la demoiselle main dans la main avec son véritable amour de sa life, avec (allégoriquement) derrière eux "la chose" est ce qu'elle peut représenter.
Park_Chan_Wook 15/02/2015 18:50:50
Superbe moyenne. Apparemment, il est au niveau des éloges que j'ai entendue.
Bardamu 15/02/2015 21:40:27
L'hommage au cinéma de Carpenter est présent 9 secondes sur 10 (mwahah la musique au synthé) et pour cela je veux bien occulter les quelques grosses faiblesses et scènes un peu foirées
frankwa 17/02/2015 19:54:11
Je suis plus partagé que vous.
Déjà les points positifs: j'avais beaucoup aimé The Myth of the american sleepover, et je ne savais pas que c'était le même réalisateur avant d'avoir fait les connexions dans ma tête une fois le film terminé. Les ados qui sortent des clichés du teen movie, l'ambiance planante, l'effacement quasi-total des adultes, et même les vieux films de SF diffusés à la tv: ça ne peut être que le même personne. Il y a une patte David Robert Mitchell et ça j'adore. D'autant qu'esthétiquement "It follows" est encore plus beau que le premier.

Après il y a le concept du film, et j'approuve toujours: j'ai lu que l'idée est venue d'un cauchemar du réalisateur, et je le comprends vu que j'ai fait le même des dizaines de fois :hap:
Aussi dans les films d'horreur j'ai toujours préféré les zombies qui marchent aux zombies qui courent, montée progressive de la peur et tout...
Certains trouveront à redire sur la méthode de transmission: métaphore sur les MST ou méthode facile pour placer des scènes de cul ? Les deux probablement, mais ça ne me pose aucun souci.

Clairement ce qui m'a le plus gêné ce sont les scènes rendues ridicules par les clichés et incohérences scénaristiques.


Ok c'est logique d'expliquer à la fille la malédiction, pour ne pas qu'elle se fasse tuer rapidement, mais c'était obligé de l'attacher à une chaise ?

Par quel miracle la photo du mec se retrouve-t-elle dans un magasine porno d'une vieille maison abandonnée ?

Pourquoi la chose a-t-elle autant de mal à tuer la fille (scène de la plage), alors que son voisin lui est mort sur le coup ?

A quoi servent les appareils électriques à la piscine si ce n'est à augmenter considérablement les chances de tuer la fille ? (je ne pousserai pas le vice à demander où et comment ils ont été chercher tout ce matos)


Aussi je trouve dommage que malgré l'inventivité évidente dans la réalisation, le style n'arrive pas à éclabousser suffisamment l'oeuvre qui restera plus un film d'horreur bien filmé qu'un film de David Robert Mitchell qui fait peur (à l'inverse de Shining par exemple qu'on range dans la case Kubrick avant de le ranger dans la case Horreur).
EdHelms 17/02/2015 20:38:00
Tu t'es endormi pendant le film pour poser ces questions ? :hap:

1) J'imagine que c'est pour l'obliger à écouter, sinon elle se serait échappée à la première occasion. Et puis c'est la 1ère fois qu'elle voit la chose et qu'elle prend conscience de son existence, même si elle a un peu de mal à l'accepter.

2) Lol :hap: Cette maison a été loué par le mec (sous un nom d'emprunt) dans le but (j'imagine) de gagner du temps sur la chose et de trouver une fille avec laquelle il peut coucher. Et y a une photo de lui et de sa copine dans un magazine porno parce qu'il est probable qu'il se branlait :hap:

3) Le mec croit pas vraiment à cette malédiction, il a srtout vu la un moyen de baiser la fille facilement, donc il est pas sur ses gardes, c'est pour ça qu'il meurt aussi rapidement. Mais y a rien d'incohérent, le personnage meurt à partir du moment où il rentre en contact avec la chose. C'était le cas du mec mais pas de la fille, point final.

4) Les appareils servent bien évidemment à électrocuter la chose, et non pas la fille. Le but était d'attirer la chose dans la piscine en se servant de la fille comme appât, et ensuite de jeter les appareils pour la tuer. Mais il semblerait qu'elle soit plus intelligente que prévue. Et les appareils proviennent très probablement des maisons des ados. Tu sais c'est pas si dur de trouver quelques lampes et des télés :hap:
EdHelms 17/02/2015 20:56:29
frankwa :hap:
frankwa 17/02/2015 21:41:21


1) Il aurait toujours pu lui montrer sans l'assommer ni la ligoter, et ça ne l'aurait pas empêchée de le croire :hap:
(tandis que là il aurait eu l'air malin si la chose n'était pas arrivée)

2) Pourquoi la photo, il a le magazine (et vice -versa) ? :hap:

3) Faux, faux, faux: sur la plage la chose prend la fille par les cheveux donc il y a contact, d'autant qu'elle a largement la possibilité de la tuer avant que les autres n'interviennent. Par contre elle se jette littéralement la tête la première sur le voisin.

4) Effectivement ils ne pouvaient pas savoir, cela dit ça semble quand même extrêmement risqué. D'autant qu'à ce moment du film tout porte à croire que la chose n'est pas mortelle, vu qu'ils lui ont déjà tiré dessus sans résultat. Et il y a beaucoup plus de matériel que ce que la voiture peut contenir :hap:

EdHelms 17/02/2015 22:30:19
1) Elle se serait barrée juste après s'être réveillé, il aurait jamais pu la convaincre qu'à partir de maintenant une malédiction allait la suivre vu ce qui venait de se passer entre eux.

2) Non mais sur la photo c'est lui et sa copine (qui est d'ailleurs la fille qu'on voit dans l'intro je pense), c'est juste un souvenir.

3) Bon ok je suis d'accord, c'est un peu facile, mais pour faire monter la tension, les attaques deviennent de plus en plus réelles et violentes. Après j'aime pas vraiment la scène sur la plage, je la trouve un peu conne et j'aurais préféré qu'on en reste à des scènes beaucoup moins directes et plus flippantes (à mon sens) comme celle avec le géant qui rentre dans la chambre de la fille.

4) En effet y a la fille qui lui a tiré dessus sur la plage, donc elle aurait du savoir que ça aurait pas d'effet ( mais bon c'est facile de dire critiquer les réactions des personnages quand on est spectateur :hap: ). Les autres par contre le savaient pas.
Et pour le matos franchement je sais pas quoi te dire :hap: Peut-être qu'ils en ont trouvé dans les salles à côté de la piscine ou peut-être qu'ils ont une grand voiture j'en sais rien, mais très honnêtement je m'en fous complètement :hap:
frankwa 17/02/2015 23:30:09

2) tu mets des photos souvenirs dans des bouquins pornos toi ? :hap: (bon ok j'arrête)

4) D'accord sur le point que les personnages ne sont pas censés prendre les bonnes décisions. Pour le matos je m'en fous aussi, c'est un détail et le film comporte plusieurs ellipses de la sorte.

Cela dit cette scène de piscine m'a quand même vraiment posé problème. Ca doit être une accumulation de détails (par exemple encore la balle dans la jambe de la fille qui ne suscite aucune émotion, le fait qu'une balle dans la tête ne tue pas la chose mais 2 oui...) auxquels je suis assez sensible qui diminuent la crédibilité de l'histoire à mes yeux.

Une amie m'a aussi dit après le film que cette scène l'avait fait rire. Je n'irai pas jusque là mais elle m'a laissé la vague impression que toute cette mise en scène servait uniquement de prétexte pour placer les jolis plans aquatiques auxquels on a eu droit.

EdHelms 18/02/2015 00:29:34
Oui je suis plutôt d'accord, je trouve le climax particulièrement raté A partir de la scène sur la plage le film s'essouffle et tourne en rond, et surtout il devient de moins en moins effrayant. Mais j'aime tellement le 1er acte et je trouve le film tellement riche que je me permets d'oublier certains défauts :hap: