Maps to the Stars

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
karla 26/05/2014 13:52:32
C'est quand même triste de voir à quel point Cronenberg arrive à faire des films à ce point raté.

On avait déjà remarqué depuis un certain temps, au moyen Dangerous Method, le virage pris par le cinéaste Canadien. Sa mise en image, autrefois organique, souillée, est à présent beaucoup plus cérébrale, clinique, froide. On pourrait ne pas le lui reprocher si le scénario n'avait pas l'air d'avoir été écrit par une étudiant de deuxième année en fac de psychanalyse qui vient de découvrir trois livres de Freud. On est quand même au summun du ridicule avec cette histoire de star et de leur névrose - tout est absolument souligné, surligné jusqu'à un point où on a vraiment l'impression d'être pris pour un con. Les intentions et les enjeux au début du film sont servis sur un plateau, pour ne plus jamais évolués.

Entre le gamin dont Cronenberg est obligé de nous servir 15 scènes pour nous faire comprendre que c'est un odieux connard alors que la première suffisait largement. Surtout que le coup du type qui va voir un enfant malade et pour qu'on comprenne qu'il s'en fout complètement, il se trompe dans la maladie de la fille. Putain, j'ai rarement aussi subtile. Et le reste est du même acabit, avec Julianne Moore qui est obligé de nous raconter toute ses névroses à l'écran, alors qu'on comprend quand même tout de suite qu'elle a un problème d'Oedipe vis à vis de sa mère.

Bref, tout le film est d'une redondance dans le cliché, jamais subtile, il n'y a pas une idée intéressante de mise en scène, d'écriture. J'ai plus l'impression que Cronenberg fait sa crise d'ado à 70 piges pour nous pondre une merde pareille.

Et puis faut qu'on m'explique pourquoi il s'obstine à prendre Robert Pattinson, qui est à peine plus expressif qu'une endive.
Moriarty 28/05/2014 15:25:54
blazcowicz :(

Dis la vérité ! En fait t'étais trop fatigué et tu t'es endormi devant le film, c'est ça? :hap:
blazcowicz 28/05/2014 16:42:05
Non même pas, mais j'ai bien failli ne pas le voir, y'avait un problème généralisé au niveau des projecteurs et l'image était déformée, il a fallu bien 20 minutes pour qu'ils règlent le problème :hap:

Le film je le trouve cool, mais je comprends très bien pourquoi il divise autant.
Tchitchoball 28/05/2014 20:19:51
Quand je lis karla, j'ai tellement l'impression de retrouver Cosmobide. Si je vais le voir, c'est vraiment à reculons (et dieu sait que je suis triste d'écrire ça).
karla 28/05/2014 20:22:23
J'ai pas osé allé voir Cosmpolis, mais j'ai lu le bouquin qui est une bonne grosse merde, donc ça ne m'étonnerait pas.
Moorhuhn 28/05/2014 20:24:41
Cosmopolis c'est bien bande de nazes :nah:
blazcowicz 28/05/2014 21:01:15
C'est relativement différent quand même.
Lt-Schaffer 03/06/2014 16:03:47
On poursuit donc ce nouveau canon Cronenberg initié avec Cosmopolis, qui ne manquera pas une fois de plus de diviser. C'est inéluctable et je le comprends. Je suis vraiment rentré dans son jeu, celui d'un cinéaste qui s'affranchit de la subtilité et s'amuse dans le second degré, si ce n'est même le bon vieux troll de derrière les fagots.

C'est hypnotique et fascinant, Cronenberg le sait et en joue. Il lâche son bon vieux pavé dans la marre, sans finalement trop de sériosité, mais parvient tout de même à esquisser une réelle intelligence qui unifie l'ensemble du récit. Même si tout est exagéré, il n'empêche qu'on se retrouve à remettre en question nos croyances dans le média, pour le plus grand plaisir de Cronenberg qu doit probablement esquisser un sourire de petit malin.

Bon en revanche le prix d'interprétation pour Julianne Moore, c'est un peu cadeau, même si l'actrice est en effet très bonne.
karla 03/06/2014 16:19:31
Nan mais c'est pas possible, revoyez The Player quoi !
Gantz_Graf 25/07/2014 23:39:45
Bon malgré quelques bonnes subtilités j'ai vraiment pas trop adhéré. Cronenberg se perd lui même dans son film et le spectateur avec. Maps to the Stars contient son lot de grosses maladresses, de clichés et de scènes ridicules, des scènes qui ne font que se répéter. Une photographie plutôt moche et qui pue le 100% numérique (puis le coup de la perche dans le champ bon dieux non svp...!). J'en ressort très mitigé malgré des scènes je l?admets plutôt bien réussis et parfois drôle. Le début est par contre vraiment excellent ! Après le monstrueux Cosmopolis, Maps to the Stars est une déception.