Passion

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Alphataurus 19/11/2015 02:18:48
Très clairement l'un des moins bons De Palma que j'ai eu l'occasion de voir jusqu'ici. Peu inspiré et avec une allure de téléfilm vraiment déplorable.
max9 29/04/2016 23:38:44
Ça fait mal au cœur de voir des génies quitter la scène sur une note aussi fausse, comme l'était déjà le tristoune The Ward de Carpenter. Par contre, j'attends à mort le docu sur lui, qui devrait sortir dans l'année.
Ineusleau 03/01/2017 18:28:41
Je sous-estime mon addiction, il faut que je fasse attention à ne pas trop revoir les mêmes choses à chaque fois. La scène avec Debussy a complètement pris sur moi, je la revois beaucoup de fois, ces dernier temps.
Et du coup, j'ai gagné davantage de sympathie pour ce film très moyen et même si je l'ai déjà vu deux fois avec toujours le même arrière goût amer, j'ai franchement envie de me le refaire.

Et bon du coup, s'il arrive un malheur, je me dis que ça serait malgré tout une belle parenthèse de fin pour sa carrière.
Ineusleau 03/01/2017 20:48:07
Bon, un point supplémentaire parce que j'ai passé un moment bien plus agréable, même carrément, j'ai apprécié. Toujours est-il que malgré tout le propos, il y a une sorte de facilité qui en ressort. Ca frise le "suffisant" et bon la mise en scène par symbole ici fait très souvent "je me repose sur mes lauriers". Pourtant j'adore l'évolution des couleurs et tout, mais qu'est-ce que ça fait vieux papa, ce n'est pas assez surfait pour que ça soit nickel... Le terme n'est peut-être pas le bon, mais avec le recul, si ça avait été plus "grotesque" dans la mise en scène, ça aurait vraiment donné quelque chose de lourd. (ou plutôt "raffiné dans le grotesque". 'fin maniériste quoi, mais je voulais encore ressortir le mot)
Et aussi du coup, je me confirme bien que ça stagne, ça tourne en rond, ça n'arrive pas à se "renouveler".

Et puis si les actrices incarnent à l'idéal leurs personnages, avec un surjeu tout à fait convenu, les personnages masculins laissent mitigé. On choisit tellement de les mettre en distance qu'on les perd.

Quoiqu'il en soit, reste que le film a de quoi me combler. Et puis la Noomi a beaucoup plus de charme que la Rachel (cette dernière bien plus aidée par la mise en scène d'ensemble que la première).

Ah et puis comme toujours, je n'arrive décidément pas à trouver réussie comme on aurait aimé la conclusion de ce fameux passage de L'après-midi d'un faune. Les premières fois, je trouvais ça pas assez marquant comme il fallait. Maintenant, c'est peut-être le contraire, ça aurait dû être encore plus expédié que ça comme conclusion. Pareil le sang CGI, pas assez pittoresque et surfait non plus.

... Bon, dans mon plaisir, toujours autant de frustration sur ce film.