Happy Together

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
20thCenturyBoy 02/03/2014 23:21:22
Peut-être le WKW que j'ai le plus réévalué après mon premier visionnage. La deuxième fois, je me suis demandé comment j'avais pu le placer en bas de mon top.

Ces tangos putain. Les dernières secondes de celui que Zering a posté sont déchirantes.
Zsasz 27/05/2014 00:09:01
Wong Kar-Wai est vraiment un génie.
La photo est peut-être la plus belle que j'ai jamais vu avec Picnic, encore plus que les cendres du temps ou l'assassinat de Jesse James. Le noir et Blanc est magnifique, et les couleurs sont éclatantes.
La musique est magnifique, celle lors du tango entre Leslie Cheung et Tony Leung est géniale (reprise par VII pour les intéressés ) pour ça aussi WKW est géniale.
Niveau mise en scène c'est toujours aussi bon ,j'ai beaucoup aimé cette manière de filmé de manière un peu penché, comme pour montré que ces gens loin de chez eux avançaient comme ils le pouvaient (c'est sur c'est pas thor :hap: ).
Toujours un découpage permettant de garder de l'action en permanence, les moments posés sont pour les fins de scènes mais ça reprend dès le cut.
Puis j'aime beaucoup ce que ça dit sur l'homosexualité, avec ce que m'a appris Zering, je trouve que ce film parle d'amour de manière moins universelle que La vie d'adèle et qu'il est bien plus militant, il montre les homosexuels comme des gens comme tout le monde (c'est con mais c'est ça qu'il faut), qui peuvent avoir des amis garçons (Tony Leung et Chang Chen) et qui ne sont ni sales ne détraqués mais fidèles, profondément amoureux, j'aime beaucoup les séparations/réconciliations et même les engueulades sont magnifique.
Encore un chef d'oeuvre.
Badeon 03/04/2015 23:51:40
Exactement comme disait quelqu'un plus haut, je trouve malheureusement le film assez inégal.

De très belles scènes parsemées le long du film, mais aussi un paquet qui m'ont parues quelconques et m'ont ennuyé. Je n'ai jamais trop réussi à me prendre d'affection pour les personnages ou au moins à m'intéresser à eux ; ils me restaient obscurs et donc j'étais indifférent à leur sort. Ceci, excepté les quelques scènes sublimes (le tango, dans la voiture, l'enregistrement dans le restaurant...).

Peut-être que je cherche trop à tomber sur du In the mood for love-like ?