Invisible Man

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Mordechaye 26/06/2020 21:24:23

Les notes sont très clémentes :hap: .


Il m'a semblé que le film ne savait pas du tout quoi faire de son sujet. On sent l'angle pris parce que c'est très médiatique et que ça faisait de la pub pour le film à pas cher alors qu'à mon avis ça aurait pu être un vrai sujet de cinéma, c'est quand même dommage. 


Le paradoxe c'est qu'en plus le film est trop long d'au moins vingt minutes et qu'il aurait gagné à resserrer son propos pour être plus efficace. Ça aurait pu faire passer plus facilement des facilités de scénarios aberrantes qui ont fait rire tout le monde dans la salle.

jejeninjaki 19/07/2020 22:56:27

Pour moi c'est une bonne surprise, du moins les deux premiers tiers qui sont une révision très efficace et ingénieuse du mythe de l'homme invisible. 

Ensuite ça part en sucette à la fin mais j'ai longtemps cru revoir ce qui a fait le succès pour moi du "chef d'oeuvre" de l'horreur des années 2010, It Follows. 

Et puis Elisabeth Moss confirme son grand potentiel pour faire une bonne carrière au cinéma avec son choix plutôt intéressant de ses films.

Serviam 25/10/2020 04:44:07

Vu ce soir. Un film qui tente la carte de l'épouvante sur quelques séquences mais qui reste quand même dans le giron du petit thriller inoffensif. Comme dit plus haut dans les commentaires, on sent que le cinéaste ne sait pas quoi faire de son sujet, c'est très foutraque et trop long de 20/30 minutes. Y'a pas vraiment de suspens sinon c'est plutôt un jeu du chat et de la souris. Ça m'a diverti mais ça casse pas 3 pattes à un canard, y'avait franchement mieux a faire meme si je crois que c'était clairement pas le but des gens derrière le projet.

Message édité
Tchitchoball 05/11/2020 16:48:41

Ma note reflète davantage mon ressenti sur la première partie absolument géniale. Leigh Whannell a intelligemment convoqué la figure de l’homme invisible pour parler d’un sujet social grave et tristement d’actualité. La mise en scène est soignée, le travail sur le son remarquable (ce silence). Bref un beau moment de cinéma de genre.


La seconde partie est en totale opposition dans le traitement. Les scènes d’action demeurent galvanisantes après une entame si rude pour notre personnage principal. Mais le tout s’enchaîne péniblement avec un triple climax très mal géré. Surtout que le dernier acte est un peu douteux et facile à mon goût. On retombe dans la caricature du cinéma qui se veut revendicatif.


Néanmoins une belle expérience, et une carrière à suivre, (je ne vais pas traîner pour me mater son Upgrade).