Midsommar

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Orphedas 18/12/2019 16:46:25
Presque le double de la durée de Wicker Man pour finalement être moins intéressant et surtout moins efficace que ce dernier.
Pour le coup je préfère Hérédité, il a réussi à me faire rire lui au moins la mort de la gamine m'a fait exploser de rire
Puis midsommar ne décolle jamais en fait, éventuellement la séquence de "saut à l'élastique" raté des vieux faisait son petit effet mais ouais bof en fait. :hap:
Rob007 05/10/2020 10:52:22

Le film est pour moi une continuation et l'envers d'Hérédité dans ses thématiques. Dans Hérédité, le trauma déchirait la cellule familiale. Au lieu de les rapprocher, il en éloignait les membres qui devenaient petit à petit des entités totalement séparées les unes des autres. L’incommunicabilité, l’incompréhension et le non-partage de la douleur qui en résultait ne pouvaient conduire qu’a son anéantissement pur et simple. Dans Midsommar, une configuration diamétralement opposée des rapports humains se présente. Les choses et concepts que nous vivons généralement seuls dans nos sociétés occidentales sont ici vécus par l’intégralité de la communauté, dans une optique de partage total des émotions négatives aussi bien que positives. Dani semble graduellement consommer son chagrin par le pouvoir salvateur et donc guérisseur de l’interdépendance. Là où la cellule familiale orthodoxe apparaît comme exclusive et fermée sur elle-même, le petit microcosme new age apparaît comme inclusif et solidaire. Une vraie réflexion de la part d'Aster se matérialise au travers de ces films, hâte de voir la suite.

Jauja 31/10/2020 04:57:45

Pas vu passer les 2h50 de la Director's Cut !

Comment vous interprétez la fin ?

banana 10/12/2020 00:50:43

Je viens juste de le finir (en director's cut aussi).

La fin je la comprends comme une catharsis pour elle, une libération. Elle était entouré de négativité, de drames, et de trous du cul faut le dire. Elle est libérée de tout ça

Ptet simpliste comme réponse mais je suis un type simple 😊

Je comprends pas d'ailleurs, que reso prenne le parti de son mec et la trouve chiante. C'est ptet moins bien géré dans la version courte, je sais pas, mais son mec est un con, et j'avais beaucoup d'empathie pour elle perso.

Quant aux commentaires de Melaine...ça me fait le même effet que ce que Midsommar lui fait 💩

Dirty_Flichty 10/12/2020 09:43:49

banana a écrit :

Je comprends pas d'ailleurs, que reso prenne le parti de son mec et la trouve chiante.


Ca t'étonne vraiment ? :hap:

banana 10/12/2020 11:46:30

😆

J'ai entendu des bruits de couloirs à la machine à café comme quoi notre collègue ne serait pas un modèle de féminisme mais c'est un peu gros là 🙃

Jauja 10/12/2020 21:46:19

:rire:

Alvy-Singer 18/12/2020 15:02:50

Enfin vu, je crois que ça m'a plutôt beaucoup plu.


Toutefois, je comprends ce que veut dire Melaine, il veut dire que le folklore Suédois peut tout à fait être détourné pour servir un film d'horreur (au même titre que n'importe quel folklore occidental) sans que personne ne crie à la xénophobie ou au racisme tandis que le même film au Maghreb ou en Afrique noire n'aurait jamais pu se faire. C'est ça? D'ailleurs souvenez-vous de Resident evil 5 qui s'était fait tacler pour ses zombies africains, là où les zombies espagnols de RE 4 n'avaient fait bouger personne. 

Enfin bon, quoi qu'il arrive je ne pense pas que ça soit bien grave.


Sinon, j'aime beaucoup la mise en scène du film, très épurée, fluide... Les plans séquence sont intelligents, toujours bien pensés. La scène filmé d'en haut où elle se rend au toilette de l'appart, qui sont en fait les toilettes de l'avion (c'est ce qu'on devine) est fabuleuse.

J'ai vraiment l'impression d'assister à la naissance d'un grand cinéaste.


On ne s'ennuie pas une seule seconde, on est complètement happé par le récit, fasciné par cette secte de l'horreur, tout en

se demandant comment ils vont faire pour s'en sortir.

Et c'est un peu là que le bât blesse. J'aurais souhaité

qu'au moins, ils essayent. On ne comprend pas vraiment pourquoi ils n’enquêtent pas plus que ça sur la disparition de leurs amis. J'aurais voulu voir une scène de tentative d'évasion pleine de suspens (à la Jordan Peele?) quitte à ce qu'ils n'y arrivent pas.

De plus, en terme d'horreur, j'aurais voulu que ça aille un tout petit peu plus loin.

La scène du plongeon, ainsi que la scène du cauchemar font bien monter la tension mais le film n'arrive guère à proposer d'avantage.

Cependant, des choses très simple comme voir tout les gens dormir dans la même pièce, avec en plus un bébé qui n'arrête pas de chialer suffit à m'angoisser. :hap:



Dirty_Flichty 18/12/2020 15:29:54

Alvy-Singer a écrit :Melaine


Il est toujours en vie lui au fait ?
J'ai plus personne sur qui m'énerver tout seul dans mon coin. :-(

Serviam 25/01/2021 03:57:07

You piss on the ancestral tree ! :hap: 


Bon bah on retrouve le petit Ari Aster après le pas mal -mais très surestimé pour moi- Hérédité. J'ai trouvé ça bien pendant 20 minutes quand ça se passe aux USA. Entre la 20 ème minute et l'heure de film c'est plutôt distrayant et ça se tient (6/10 jusque la parce que faut quand même pas déconner) et puis arrive le 1er "événement" du film et la c'est la foirade intégrale. Sauf qu'Aster étant clairement dans la catégorie des cinéastes "petits malins" pour moi, la foirade n'est pas dû au fait qu'il s'y prend mal mais surtout au fait que la mécanique de son cinéma est à nue très vite. La scène-bascule en question 

étant donc celle de la cérémonie où les grands-parents se jettent du haut de la falaise.. elle est atrocement mal filmée avec des champ/contrechamp et autres plans très laids qui n'évoquent rien d'autre que ce qui s'apprête à se jouer sous nos yeux. Sans parler des cadavres en latex qui sont ultra laid (wahou trop choqué par les gros plans ! :hap: ). Le film est donc ultra prévisible mais Aster va appuyer sur le bouton de la surenchère jusqu'à la fin .. du coup tout sera bon pour amener son film vers un final qui ressemble beaucoup à celui de Hérédité. Les personnages sont stupides, les situations ridicules et plus gênante que effrayante (suis-je censé être marqué après ce visionnage ? :hap: ) et le programme ne devie jamais de sa trajectoire.


J'ai pas grand chose à dire du film enfaîte, tout est attendu et la symbolique païenne/ aryaniste est ennuyante à mourir. À ce titre je trouve que le personnage noir aurait pu servir à apporter quelque chose de marrant, comme un grain de sable dans l'engrenage ou un truc fétiche qui ferait "buguer" l'uniformité du camp (comme dans un Get Out) mais finalement il ne sera 

qu'une victime du petit jeu de massacre parmis d'autres après je note que le film a beaucoup d'humour, comme la phrase que j'ai mis en ouvrant ce commentaire, il y'a pas mal de répliques et de plan amusant/grotesque mais ça ne le sauve pas. 


Sinon les acteurs sont bons je trouve et notamment les figurants qui se sont bien donnés et ont du bien se marrer à tourner ça :hap:


J'ai vu que beaucoup de gens parlait de Wicker Man en parallèle de ce film, je l'ai jamais vu j'ai bien envie de me le faire un jour prochain. Pour ce qui est de Midsommar, c'est une déception mesuré vu que j'en attendais pas grand-chose.

Message édité