Midsommar

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Melaine 02/08/2019 00:46:59
mon premier message est sorti un peu comme ça, j'ai senti besoin de le déposer mais j'ai presque immédiatement regretté. :-(

Par contre j'ai pas du tout insinué ça... Ce qui m'effraie, c'est moins qu'il y ait des gens qui aiment le film (ça, après tout, pourquoi pas) que le fait que tout le monde a l'air de s'en foutre des problèmes flagrants qu'il pose. Il y a un consensus pour dire que c'est super mais à aucun moment personne ne pose la question de la représentation de la violence, ni du regard posé par le film sur les personnages, ni de l'avalanche d'effets très appuyés... Toutes ces questions-là, qui sont quand même des questions de mise-en-scène fondamentales, sont d'emblée évincées au profit des "film expérience, immersif, virtuose, cauchelardesque, renouveau du film d'auteur de genre" et tutti quanti, ou à l'inverse de "trop grotesque", "trop lent", etc. Mais ça, ça va bien au-delà de Midsommar. J'en parlais justement hier soir avec un ami, on discutait du film de Cavalier, Être vivant et le savoir, que nous avons tous les deux aimé mais qui nous a semblé problématique à différents égards, sur des points quand même importants du film. Et on s'est dit que c'était quand même triste que ce film-là ait "béfénicié" d'une sorte de consensus mou et désintéressé, histoire de dire "c'est Cavalier, c'est bien" sans aller plus loin, alors que quand même, c'est un film important de cette année, et non seulement important mais très discutable. Même chose pour Parasite d'ailleurs, c'est pas pour nous jeter des fleurs mais le petit débat qu'on a eu autour du film avec leprodiss, eh bien je ne l'ai lu nulle part, personne, à ma connaissance, dans le milieu critique français, ne s'est posé les questions qu'on a tenté de se poser, et qui tendent quand même, je crois, vers le cœur des contradictions de Parasite. 'Fin bref, c'est pas nouveau cette léthargie généralisée de la critique, ça fait des années que ça dure, des gens tiraient déjà la sonnette d'alarme dans les années 70, c'est dire... Mais ça ne m'empêche pas d'être frappé, parfois, de tristesse et de désarroi face à la situation. Et si ça m'effraie et m'attriste, c'est d'abord parce que, malgré tout, je tiens un peu au cinéma, je crois très fort en son importance et à la puissance de ses possibilités, et je rêverais qu'on les considère à leur juste valeur, pour le meilleur et pour le pire.
Madlaine 02/08/2019 00:49:58
Je vais le voir dimanche, je lirais vos commentaires après. J'ai tout autant envie de l'adorer que de le détester !
Melaine 02/08/2019 00:54:48
enfin bon, moi je m'arrête là. Midsommar j'en parle plus. Mais la question de la critique, il faudrait peut-être y revenir, plus longuement, plus rigoureusement (parce que là mon message c'est la foire aux phrases très réductrices...), une prochaine fois.
Zoomat 02/08/2019 10:37:35
Bah si c'est totalement ce que tu as, et continue d'insinuer. À partir du moment où tu fais de l'appréciation du film un problème moral tu peux pas dire que "le consensus critique t'effraie énormément" sans remettre en question ou leur moralité ou leur intelligence, te mettant dans tous les cas sur un beau petit piédestal...
Melaine 02/08/2019 15:05:48
disons qu'ils fuient avec veulerie leur responsabilité. Je ne sais pas s'ils sont bêtes ou si ce sont des monstres, je n'en sais rien et je m'en fiche. En revanche je constate leur immense lâcheté.

qu'on aille voir le film et qu'on l'aime (ou non), ça ne regarde que nous. Si on poste ici il y a déjà un début de responsabilité, on fait pénétrer notre appréciation dans le champ social et on s'expose à ce qu'elle puisse avoir une incidence sur l'appréciation et la pensée d'autrui. On devrait sans doute faire plus attention à ce qu'on raconte (moi le premier) mais ça reste minime. La critique de cinéma, c'est son boulot, son devoir. A partir de là, chaque phrase, chaque mot devrait être pesés, c'est la moindre des dignités. Quand je lis ça "objet filmique non identifié, et trip hallucinatoire envoûtant, Midsommar fait l'effet d'une petite bombe dans le paysage formaté du cinéma d'horreur contemporain" (les Inrocks), je suis désolé mais c'est profondément indigne de quelqu'un à qui l'on demande de penser le cinéma. Et je ne me place pas sur un piédestal ; j'ai honte, j'ai honte de lire ça dans un journal/magasine qui est censé être l'un des plus exigeants sur la question du cinéma (et les Cahiers, Positif etc c'est la même chose). C'est tout. Je ne remets pas en question leur intelligence (d'ailleurs j'ai pas trop idée de ce que c'est, l'intelligence), je remarque juste que ces gens-là font leur travail n'importe comment, sans même le minimum de sérieux et d'honnêteté (qui pourrait éventuellement excuser une faiblesse de pensée). Et je vois que c'est une attitude généralisée et de moins en moins remise en cause. C'est ça qui m'attriste et m'effraie.Message édité
Zering 02/08/2019 15:47:53
Putain, je suis d'accord avec Melaine :ouch:
hannormal 02/08/2019 16:14:03
En quoi ce que raconte le critique des inrocks est indigne ?
Tu suintes vraiment la prétention déplacée et la fausse modestie hypocrite ...
blazcowicz 02/08/2019 16:20:21
Surtout que bon les Inrocks c'est pas non plus l'élite de l'élite.
Zoomat 02/08/2019 16:36:08
Pfff je trouve ça très fort de café de venir ici traiter les gens d'ordures et de lâches tout en annonçant d'emblée que t'as pas envie de discuter du film, et encore moins de son contenu. Si c'est pour venir nous expliquer que toute personne s'exprimant sur le film se retrouve octroyée d'un devoir moral, la moindre des choses c'est d'avoir le courage de montrer l'exemple, autrement c'est juste de l'outrage pour de l'outrage.
D'autant que c'est vraiment pas malin parce ça donne plus envie de voir le film qu'autre chose. Le plus infâme de tous les temps dis-tu ? Miam faut que j'y aille.
Hal 02/08/2019 18:18:48
Je suis un peut partage, d'un cote c'est super bien filmé et j'ai mis plusieurs jours a m'en remettre (comme hereditary) mais je trouve les personnages super mal écrits.
Les américains sont detestable et les suédois sont clairement dans la comédie. J’arrivais a m'identifier aux personnages d'hereditary et leurs decisions faisaient sens, dans midsommar tout le monde semble sorti d'un film d'horreur classique pour ado.
C'est dommage parce que je pense que ca aurait encore plus marché sans les bouffonneries des américains.

Bon après c’était quand meme super, j'ai eu du mal a dormir après, j'entendais encore les cris du film et tout pleins de flashback horrifique. C'est rare qu'un film d'horreur me touche autant. Comme hereditary l'ambiance générale du film était collée en moi pendant plusieurs jours.

Par contre la musique de générique qui te sort complètement du film j'ai pas kiffé, après une fin pareille un silence aurait été mieux je pense.