Un grand voyage vers la nuit

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
jejeninjaki 30/07/2019 11:26:46
La plus grande claque esthétique depuis très longtemps pour ma part :coeur:
Defieur 17/09/2019 07:32:51
Totalement ! Et puis ce thème musical qui colle tellement bien à cette ambiance mélancolique. :snif:
VouMi 01/05/2020 19:25:25

J'étais tout le long envoûté par la photo et la bande-son. Et ce plan séquence de la tyrolienne putain !

jejeninjaki 03/05/2020 23:46:56

VouMi a écrit :

J'étais tout le long envoûté par la photo et la bande-son. Et ce plan séquence de la tyrolienne putain !


Oui c'est somptueux, un peu à l'image de toute cette deuxième partie qui vient assembler toutes les pièces du puzzle de la première moitié.

Kafka 23/05/2020 16:09:06

une grosse claquos aux multiples références, de tarkovski à wong kar-wai en passant par antonio

Monkape 22/08/2020 20:00:07

Un long visionnage vers l'ennui...

Dante 22/08/2020 20:22:34

On est d'accord !

Emaxz 23/08/2020 11:43:02

C'est pas tellement que je l'ai trouvé ennuyant, la photo et la mise en scène sur la première partie sont magnifiques et le plan-séquence est dingue, mais c'est surtout que l'histoire ne va nulle part,

ça finit en queue de poisson sans rien conclure à la quête du personnage


En sortant de la salle j'avais l'impression de m'être fait un peu arnaqué. Mais une magnifique arnaque, il faut bien l'avouer.

OfficierGrant 07/05/2021 22:26:49

Et ça parle, et ça parle... Ces films chinois récents qui se multiplient à n'en plus finir, qui bavardent sans cesse sur des trucs inintéressants tout en te matraquant de plans-séquences poseurs, quelle déprime... Au moins WKW (auquel Bi Gan semble être comparé assez souvent) a le sens du rythme lui, et ses personnages parlent moins.

Message édité
Shanghai 07/05/2021 23:53:07

Dnas la première partie les dialogues tournent autour de la pseudo-enquête, ça m'a un peu assomé mais c'est clairement fait pour perdre le spectateurs. Par contre je ne me souviens même pas de quoi ça parle dans la deuxième partie. :hap:

Pourtant ça m'a réellement emporté. On retouve dans ce film des motifs qui sont très en vogues en ce moment (l'ambiance nocturne et urbaine, le fameux plan-séquence) mais pourtant j'ai trouvé le résultat vraiment unique dans son ambiance tant le sensation de rêve est réussie (grâce justement à la mise en scène), et puis ça contraste tellement avec le début tout en étant finalement très cohérent !