Amour

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Kino 20/10/2012 19:10:27
Oui, mon thème preféré, c'est la vieillesse et la mort :oui:
leprodiss 20/10/2012 19:11:37
Tu veux pas tester pour de vrai, le second surtout ? :hap:
marcosocho 20/10/2012 19:13:06
Ah je pensais que tu parlais d'amour.

Et sinon tes thèmes préférés c'est :fete: :hap:
Alv14 20/10/2012 19:13:06
Mais avec un peu de chance, à la prochaine note, il prend la première place du classement !
marcosocho 20/10/2012 19:13:45
OMG un PEMT (et sinon je l'avais plus ou moins déjà dit :hap: )
Garbage 07/11/2012 20:40:33
marcosocho > A la question que tu posais oui pareil pour moi j'y pense aussi beaucoup. Enfin à la base plus jeunes c'était sur la mort, puis j'ai compris que c'était totalement inutile de s'attarder dessus, alors c'est le stade juste avant qui est venu, la vieillesse. :hap:

C'est pas gai du tout effectivement. :noel:
leprodiss 11/11/2012 15:10:23
Michael Haneke, profession : voleur de Palmes :hap:

Bon, après Le Ruban Blanc, et avec un tel sujet, je m'attendais à mieux. A tort. Pendant le film je me demandais ce qui avait pu tant plaire à la presse et à Cannes, parce que j'ai rarement pris et reçu aussi peu de choses d'un film. La seule chose qui me semble intéressante, c'est qu'encore une fois Haneke nous montre la réalité des choses, sans concession ni artifice. Mais à part ça, que c'est aride...je conçois très bien que ce soit une vision du cinéma qui plaise, mais je ne la partage pas et n'ai vu aucun espoir dans ce film ( peut-être le fait d'avoir vu De Rouille et d'Os plus tôt a-t-il joué ). J'ai cherché des choses à retenir, auxquelles me raccrocher, et depuis j'ai lu des analyses élogieuses que je comprends, mais perso ça me fait grave chier ce genre de film. J'ai pas envie qu'on me prenne par la main non plus, mais souffrir autant - et pas pour les bonnes raisons - très peu pour moi. En plus de ça le film n'a pas la puissance réaliste de Caché, les dialogues sonnent assez faux par moments. Autant Le Ruban, je n'y adhérais pas, mais j'y trouvais un intérêt dans les thématiques en question, autant là je trouve que le film n'a pas grand-chose à dire, et quand il les dit, à l'image de ses personnages, il radote. Une déception.
marcosocho 11/11/2012 15:37:53
C'est loin d'être aride. Après c'est vrai que quand juste avant on a été emprisonné par des images arty qui n'ont pas grand chose à dire, voir la vérité en face ça fait un choc. Mais ce n'est pas de la réalité aride. C'est la réalité telle qu'elle est et en même temps adoucie par Haneke. Il nous montre le tragique de l'existence humaine mais d'une façon lumineuse.
Après c'est vrai qu'on n'est pas enfermé par des gros plans omniprésents et des jolies images de reflets de soleil.
leprodiss 11/11/2012 16:20:14
Sinon t'as un truc intelligent à dire ? Parce que bon, c'est pas comme si j'avais attaqué ceux qui aiment le film, au contraire je ne cherche qu'à comprendre. Si je parle de De Rouille, ça n'est pas pour comparer inrinsèquement les deux films, juste parce qu'il se trouve que j'ai vu les deux le même jour, et que le Audiard m'a profondément marqué. Donc bon, t'en prendre à Audiard au point de devenir anti-fan d'ailleurs, j'en vois pas l'intérêt. Mais je vais répondre sur lui : non il ne fait pas d'images arty, De Rouille et d'Os est un film bouleversant et dur, très intelligent dans sa mise en scène. Les reflets du soleil ils sont pas là pour faire joli, mais je comprends qu'il est plus facile de balancer ça plutôt que de chercher à savoir ce que le cinéaste a voulu faire.

" Il nous montre le tragique de l'existence humaine mais d'une façon lumineuse ".

Exact, c'est ce que fait Jacques Audiard.

Et le gros plan omniprésent, en quoi est-il problématique ? Je peux d'ailleurs très bien résumer Amour à ça, mais pas envie de troller.

De plus, j'aurais trouvé les mêmes défauts à Amour sans avoir vu De Rouille.
leprodiss 11/11/2012 16:22:23
Enfin c'est quand même dingue que tu puisses pas concevoir que d'autres ne partagent pas une certaine vision du cinéma et un goût pour tel ou tel film.