Knight of Cups

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
08/02/2015 15:25:10
La conférence de presse vient de se terminer d'ailleurs (sans Malick forcément).

Sinon, il y a cette affiche très sympa qui circule.
08/02/2015 15:54:54
Oui et c'était très drôle, notamment le "journaliste" qui croyait que le producteur éxécutif était Malick :rire:

Oui j'ai vu l'affiche, apparemment c'est temporaire, quand le film sortira en France et aux US on aura autre chose.
08/02/2015 21:48:59
08/02/2015 21:49:38
Lien

Avec le bon lien !
09/02/2015 01:09:42
On peut mettre 10 juste pour faire chier télérama ? :hap:
17/02/2015 23:10:23
Ca me fait mal d'être d'accord avec telerama quand même :hap:
17/02/2015 23:55:28
Oula ça refroidit :hap:
23/02/2015 23:43:41
Je n?aime définitivement pas Malick, et pourtant chaque fois je me fais avoir. Je vois toutes ces belles images qui me font de l??il et je me dis « Ca à l?air magnifique, celui-ci sera le bon ». Cinq essais et rien n?y fait, celui-là sera sans doute le dernier d?autant qu?il est nettement en dessous des précédents. Ce Knight of Cups est presque une caricature de Malick, on retrouve tous les éléments typiques de son cinéma mais seuls les mauvais sont poussés à l?extrême. Et si cela pourrait inaugurer une nouvelle étape dans son style, c?est en fait un retour en arrière : il faudrait qu?il se calme un peu et prenne plus de temps pour réfléchir à ses films avant de les réaliser parce que là ça ne va pas.

Alors oui c?est évidemment très beau, de ce point de vue là on n?est pas déçu. Malick filme bien mieux les aquariums que National Geographic, c?est dire ! Les plans se succèdent, tous plus beau les uns que les autres. Son style est là, bien présent, toujours plusieurs mouvements contradictoires à l?écran qui donnent cette impression de fluidité, de danse. Certains se contenteront peut-être de cette qualité visuelle, et c?est compréhensible. Pourtant on avait promis une radicalisation du style de Malick, ce n?est pas le cas. Rien n?a progressé ou même évolué depuis The Tree of Life. On s?en tient à une esthétique de pub, avec des jolis rayons de Soleil et pleins de jolies lumières partout.

J?ai dit que je n?aimais pas Malick, mais j?avais néanmoins une certaine affection pour ses films jusque-là. Chaque fois il développait une structure narrative intéressante ou même une histoire facilement accessible. L?intérêt de ces films résidait précisément dans la savante juxtaposition des différents niveaux de lecture. Ce n?est plus le cas avec Knight of Cups dont la vacuité fait peine à voir. Il y a bien sûr un semblant de contextualisation, mais ce n?est qu?un pretexte à un déferlement d?images sublimes sur fond de pseudo crise existentielle. Tout y passe : Qu?est-ce que je fais là ? , Où est le véritable amour ? , L?argent ne fait pas le bonheur, comment donner un sens à ma vie ? etc?

A la limite tout cela aurait pu être intéressant si Malick parvenait à reproduire le tour de force de The Tree of Life, c?est-à-dire d?en faire une fable universelle sur l?Homme. Malheureusement on ne voit ici qu?une débauche d?argent et de femmes (il faut reconnaître que de ce point de vue, Malick a réussi à réunir parmi les plus belles créatures que la Terre ait porté) dans un monde qui est peut-être celui du réalisateur, mais qui est aux antipodes de celui du commun des mortels. Comment alors réfléchir au sens de notre vie l?on ne peut s?identifier à ce qui est montré ?

Car oui, il faut reconnaître que le film ne s?en tient pas aux quelques raisonnements abscons listés précédemment. Malick nous explique comment l?homme a oublié la raison de sa venue de sa venue sur Terre et surtout comment il peut s?extraire de ce monde d?apparences et de vacuité. Mais au lieu de se concentrer sur cette idée, le film se perd : il est redondant avec The Tree of Life, mais aussi en lui-même.

Ce Knight of Cups arrive donc un peu comme un cheveu sur la soupe. On ressort avec l?impression d?un film inabouti où l?onanisme malickien atteint son paroxysme. Le résultat est un film beau mais simpliste et déjà-vu.
14/09/2015 12:58:30
C'est un film purement expérimental qui sort de nulle part. Concrètement ce serait digne d'un premier film, pour nous, Européens. Le réalisateur se promène, tente des cadres, des mouvements, des dispositifs ... Le problème avec Knight of Cups c'est que c'est chiant mais lorsque l'on en sort, peu importe ce que l'on ressent, on sait pertinemment que Malick vient une fois de plus de mettre la barre du Cinéma encore plus haute. Pour certains ce film n'est pas un film, c'est une ?uvre d'art contemporaine que l'on doit exposer en boucle dans une pièce. Quelque part ce n'est pas spécialement faux mais ailleurs qu'au cinéma, ce ne serait plus Malick cinéaste qui parlerait.
15/09/2015 10:38:46
castor , comment as tu vu le film ?? :bave: