Le cas Richard Jewell

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Badeon 19/02/2020 23:37:34
Vraiment bien oui
Chiffonnier 20/02/2020 10:08:04
La façon dont Clint arrive à trouver/filmer des moments d'humanité/de grâce assez dingues avec une mise en scène/réal toute simple et classique m'a fait penser à Sur la Route de Madison un peu
Tchitchoball 21/02/2020 13:47:56
La moyenne qui fait plaisir. J'ai hâte !
ineusleau 24/02/2020 00:29:04
C est très sympa, mais pas autant que Sully qui dans mes souvenirs faisait mieux parler en long et en large les thèmes des médias et des héros, là où ici, le cercle thématique parcouru est un peu étouffant. (Vilains médias, vilain FBI, vilains médias, vilain FBI...)
Et au final, même si c est très touchant et humain, ça manque quand même beaucoup de scènes de vie quotidiennes, l univers des persos se limitent à leurs émotions. C est un peu comme si la petitesse du film étouffait son sujet et son environnement.

Mais c est très fascinant de maîtrise, sinon. Quand Clint nous donnent des gens dans la foule, c est aussi vivant que comme le pouvait faire Milos Forman dans Man on the moon.
Yayap 03/03/2020 15:19:19
Eastwood a réussi à me captiver pour un sujet qui ne me disait au départ pas grand chose. Ici, il profite d'un fait divers sur fond de grande injustice pour une fois de plus interroger la figure du héros américain mis en rapport avec des portraits assez peu reluisants des grandes institutions américaines que sont les forces de l'ordre et la presse.

Le film marche surtout grâce à sa sobriété et sa sincérité et la manière dont il rend poignant le destin d'un personnage pourtant assez ambigu sur bien des aspects. Ça joue bien à la fois sur la grande naïveté de Jewell et de sa relation avec sa mère, tout en balançant bien ça grâce au perso plus réaliste et rentre-dedans de Rockwell - la relation qu'ils entretiennent est assez géniale et touchante, en plus d'offrir son lot de moments d'humour.

Ma seule réserve viendrait du perso d'Olivia Wilde que j'ai trouvé bien caricatural dans ses motivations et son comportement, en plus d'avoir un parcours un peu surréaliste. Mais bon ça ne coule pas le film, loin de là.

Puis j'ai trouvé le tout cinématographiquement très plaisant, non seulement la photo est bien classe mais Eastwood témoigne tout de même d'une jolie maîtrise (cf la scène pré-attentat et la manière dont la caméra scrute la foule).
Serviam 06/08/2020 02:25:21

Je viens de le finir a l'instant, c'était bien mais globalement je trouve que c'est Sully en moins bon. Sully était plus ramassé, plus compact, plus tendu... Richard Jewell est trop larmoyant et schématique même si assez plaisant dans sa douceur (certains trouveront sans doute que c'est niais). J'avais mis 7.5 à Sully, je met 6.5 à celui-ci.

Message édité