Lincoln

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Garbage 14/09/2012 23:08:58
... :hap:
Je crois qu'on va vraiment bien s'entendre tous les deux, tu sais. :hap:

Je rajouterais un truc que je supporte pas chez Spielberg et que je crains de retrouver ici (bon à la base j'avais pas voulu le dire par crainte qu'on me retombe une énième fois dessus mais bon), dans ce Lincoln, c'est l'enjeu "pseudo-politique" des films de ce réal. Je me lance.

Cet un avis sur Spielberg et plus spécifiquement sur ce film, et son ton " " " politico-historique " " " (pour moi se ranger derrière le camp des ricains c'est rien du tout, m'enfin).

Pour moi Spielberg est un cinéaste dangereux. Au travers de sa longue filmographie, certains films, indirectement "politiques", ont montré que Spielberg n'était que là que pour nous montrer, à nous, notre monde entier, la gloire avec laquelle les américains ont fait de tas de belles choses, je prends l'exemple du Soldat Ryan, ou le sujet de la Liste de Shindler, ou celui de Munich, toujours plus facile de se positionner du côté des israéliens que des palestiniens (et encore à Hollywood ça été mal vu) bref, et lui-même en montrant des "ouvertures" comme le prouvent les sujets d'un grand nombre de film, j'ai l'impression de revoir encore ça dans Lincoln. Je veux dire, en bon cinéaste commercial, Spielberg se contente même pas du minimum quoi, il ne montre jamais rien, le seul film qui a été sujet à polémique était AI Intelligence Artificielle dont le scénario a été écrit par Kubrick... !

Bref ce Lincoln m'inspire la même chose, ça va être gentil, on ne va pas aller contre le coeur de ces bons américains, au contraire je pressens largement l'éloge de ce cher président, qui a emmené les "vrais" américains du Nord contre les Sudistes... (pourquoi se mettre dans un camp opposé ?)


Bon là c'est un avis ultra-personnel, mais oui les grands cinéastes ne soulèvent pas le fond des problèmes, faut pas trop leur en demander non plus, Hollywood et les 300 millions de ricains n'accepteraient jamais qu'on mette totalement en cause leur pays, mais cette sorte de patriotisme m'exaspère.
MacGuffin 14/09/2012 23:36:22
"Spielberg n'était que là que pour nous montrer, à nous, notre monde entier, la gloire avec laquelle les américains ont fait de tas de belles chose"

Effectivement, Spielberg n'a fait QUE ça.

C'est vrai que La Guerre des Mondes, où l'armée américaine se fait écraser en 2 jours, où les "héros" sont des mecs lambdas qui ne font que fuir avant de s'entre-tuer au fond d'une cave, c'est pro-américain.
C'est vrai que Minority Report, où l'Amérique est devenue un état fasciste sans que ça gène personne, c'est pro-américain.
C'est vrai que Le Terminal montre les États-Unis comme une formidable terre d'accueil.
C'est vrai que Duel où un Américain ordinaire est poursuivi sans raison et sans relâche par un camion sans conducteur, refoulé d'un pays déshumanisé, c'est pro-américain.

(c'est vrai que Tintin, Jurassic Park, les Dents de la Mer, Indiana Jones ne font que de parler de l'Amérique).
Fuz 14/09/2012 23:41:20
Bon mon message va pas servir a grand chose, mais énorme +1 a MacGuffin.
The_Go-Between 14/09/2012 23:47:43
A part le Soldat Ryan (film qui rendait plus hommage aux combattants américains qu'aux Etats-Unis d'ailleurs) je ne comprends pas de quoi tu parles FandeDQ. Dans La Liste de Schindler il n'y a pas un seul américain et dans Munich le commando israélien n'est pas du tout glorifié, loin de là.

Je rejoins -MacGuffin- , vous faites un faux procès à Spielberg.
hannormal 15/09/2012 00:09:16
Putain, mais carrément.
On croirait lire les conneries de ces anti-américains primaires prêt à essayer de tout transformer en du patriotisme à 2 balles.
A ce train là, on chiera bientôt sur Spielberg pour ne pas être anti-américain.
Klael 15/09/2012 00:28:40
Je peux pas m?empêcher de penser que si MacGuffin était aussi mordant que Sweenjean on aurait surement retrouver DQ pleurant sous son lit :rire:
MacGuffin 15/09/2012 00:44:08
C'est quoi cette comparaison, là ? :peur:
EdHelms 15/09/2012 10:18:03
Arlong :d) Non mais tu vois, comment veux-tu qu'on ne lui tombe pas dessus quand il dit des conneries comme ça ? :hap:

Fan :d) Un conseil, regarde toute la filmo de Spielberg, lis des biographies sur lui et ses films ( parce qu'apparemment tu les comprends absolument pas ) et si après tu détestes toujours autant Spielberg pour les mêmes raisons, je pense que c'est plus la peine de nous parler :hap:
Clyde 15/09/2012 10:28:16
+10 MacGuffin
Garbage 15/09/2012 10:33:56
Mais l'exemple de la Guerre des Mondes... :rire:

Est-ce un exemple ?

Justement c'est l'exemple type de ce que je veux vous montrer : évidemment la menace ne peut être qu'extérieure, jamais Ô grand jamais on n'aurait pu faire un film où on remettrait directement en cause les américains eux-mêmes (d'ailleurs mettre comme héros un américain lambda et une petite famille, c'est quoi ça ?). C'est tellement crevant...
Je ne demande pas que Spielberg ait un oeil critique comme l'aurait pu l'avoir Kubrick par exemple, mais là c'est franchement ridicule.

Quand j'avais mal noté la Guerre des Mondes on m'avait sorti "mais non, tu comprends pas, en fait c'est une grosse critique envers la société américain qui n'a pas su s'adapter" ou je ne sais quoi... Mais lisez, revoyez le film, elle est où la critique ?
J'ai l'impression qu'on découvre le cinéma avec Spielberg, qu'il n'y a rien eu avant, c'est incroyable.


Ouais Duel là d'accord, enfin c'est son premier (mais dans l'absolu c'est toujours pareil, un américain qui se retrouve confronté à une menace invisible et qui réussit à s'en sortir, c'est calqué)...
Non quand je vois Jurassic Park ou bien Indiana Jones on met comme des héros des américains qui découvrent des lieux inconnus, ce simple concept me dérange.

Mais Le Terminal c'est encore pareil, quand on veut pas comprendre on veut pas... Tu crois vraiment que c'est un film critique ? Comment s'y prend Spielberg ? Il nous explique rapidement qu'un mec est coincé, et voilà il traîne, il trouve une fille, ils se sympathisent, et voilà ça se résout. C'est ça être critique ? :doute:
Oui à la base ça peut être un sujet intéressant, mais y a rien derrière, on le comprend rapidement, le film est creux, c'est toujours un film de petit espoir comme Spielberg sait lui seul le faire.

Spielberg prend faussement des risques, et on gobe ça, comme des mouches, je trouve ça pitoyable.