2046

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Goldi 08/05/2013 18:31:56
Waho pendant que tu débats jusqu'à la mort, je sais pas si t'as vu mais j'ai rajouté des screens pour In the mood for love (vu que toi ça t'intéresse :hap: )

:hap:
Garbage 09/05/2013 11:18:28
@Waho (en espérant que cette explication te suffise :hap: )

A la limite je ne porterai pas de jugement sur le fond, que j'ai trouvé parfois intéressant, car à l'évidence pas mal de choses m'ont échappé. Non, le 4 là, toute la critique, tout mon emmerdement, c'est bien envers la forme. Cette forme de ce réal je la supporte de moins en moins, coller autant de musiques, autant de ralentis sur des grosses têtes de personnages, répéter ça cinquante fois pendant deux heures, peut-être vous vous masturbez tous dessus mais j'en peux plus, et puis les petites citations, toutes les scènes où l'on croirait tenir des répliques cultes qui n'en sont pas, des dialogues tout cons d'où l'on veut faire sortir du sublime, 'fin ma critique à propos de The Grandmasters reposait essentiellement sur ça, et là c'est toujours pareil, j'en peux plus. C'est con car dans le fond il y a quelques bonnes idées, mais quand je vois ce niveau de superficialité (j'ose le terme) autant reproduit, cela devient presque gerbant, ça m'a totalement refroidit.

Et juste pour le fond comme pour ITMFL, pourquoi coller un contexte historique ? Quel est l'intérêt ? Tu fais une fiction, tu l'étires jusqu'à de la science-fiction ok, superbe idée, mais ça suffit, l'histoire de Hong-Kong on s'en branle complet franchement, ça n'apporte rien. Bon j'arrête de chercher, ça me gave tellement cette histoire.

Après si tu me dis que je suis passé à côté du film je peux pas te dire non, ça doit être sûrement ça, mais déjà pour ITMFL je crois avoir eu une réaction similaire, donc je sais pas, je crois que la forme me rebute trop pour vraiment apprécier le fond des choses. :(
harmonia 10/05/2013 11:57:41
C'est sur : tu es très limité mon garçon.

En plus d'être vulgaire.
Garbage 10/05/2013 12:05:56
Mais ouiiiiiii. En même temps si tu donnais un avis similaire sur MD je te cracherais autant à la gueule, donc je peux partiellement te comprendre, ça fait toujours du mal de taper sur les films que l'on aime, mais bon c'est comme ça !
harmonia 10/05/2013 12:11:18
Non mais je m'en fiche que tu tapes sur ce film. C'est plutôt que tu n'y comprennes rien, et que tes propos sont relativement nauséabonds.

T'as quel âge pour dire des choses comme : on s'en branle l'histoire de HK ?

Tu te sens pas un peu bête des fois ?
Garbage 10/05/2013 12:43:47
Non non, je t'assure. Enfin non, comme je me répète c'était déjà le cas dans ITMFL, calquer une histoire pareille à un contexte historique je ne comprends absolument pas, enfin oui il y a peut-être rien à comprendre, mais ce genre de détail ça me dépasse, je ne vois pas en quoi on a besoin de nous mettre des séquences d'époque qui n'ont strictement rien à voir avec l'histoire voilà tout !
Bon après si c'est pour le phrasé c'est l'excitation, ça a été écrit à chaud, faut pas en tenir rigueur si ça te plait pas.
harmonia 10/05/2013 12:50:35
Je suis désolé mais le fait d'écrire à chaud ne justifie pas une telle vulgarité.

Tu te crois sur la place du marché ?

Tu es sur un site ou des gens te lisent, tu saisis ?

Arrête tout de suite de vouloir tirer quoi que ce soit vers le haut si tu perdures à avoir un tel comportement.

Je t'expliquerais bien volontiers pourquoi ca peut être intéressant d?insérer un contexte historique dans une fiction, selon mon ressenti et ce que je connais de ce cinéaste, mais tu ne me donnes pas envie. A vrai dire tu m'ennuies, et je ne réagirai plus à tes propos si tu persistes à être aussi négatif pour le site.
Garbage 10/05/2013 13:31:45
Merci pour la leçon mr le professeur, je vous dois combien ?
(+ don't feed the troll, ça n'apporte rien à personne)
Garrincha 19/06/2013 10:59:32
Je n'ai jamais été totalement séduit par WKW et son style tourbillonnant, je trouve souvent sa mise en scène saturée et pleine de gimmicks aussi somptueuses qu'elles ne sont superflues..

Mais ici, tout s'imbrique, la fluidité visuelle est au service d'une histoire et de personnages tangibles, la splendeur de la photo et de la BO est vectrice de sens, n'est plus ornementale et vient participer activement à la narration. Et le jeu d'échos que construit WKW entre ce film-ci et les précédents n'a également rien de gratuit, s'évitant par la même des scènes d'exposition didactiques qui auraient ralenti la dynamique narrative, mais sans rien perdre sur le plan de l'investissement émotionnel de son spectateur. C'est peut-être là aussi la limite du film, que sa grandeur ne puisse tenir toute seule, la nécessité (en tout cas, pour moi) de l'intertextualité pour toucher au sublime... Mais chef-d'oeuvre malgré tout.

Et, cela va sans dire, Tony Leung est le plus bel acteur du monde, la classe canaille d'un Clark Gable alliée au charme teinté de mélancolie d'une Setsuko Hara.. Un monument du cinéma mondial.
Shanghai 28/07/2013 01:34:34
Première "déception" d'un WKW, peut-être que j'en attendais un peu trop, et je m'attendais aussi à voir plus Faye Wong (c'est un crime de ne pas montrer plus que ça une actrice aussi magnifique :snif: )

Sinon l'esthétique visuelle et sonore est impeccable et Tony Leung nous livre une prestation magistrale.