Ride Your Wave IMDb

Kimi to, nami ni noretara
Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
ein 27/07/2019 23:38:29
Au vu du trailer et des différentes extraits vidéos on est carrément dans la continuité de Lou : polissage esthétique, grosse épuration dans les couleurs et les mouvements, Il faut se rendre à l'évidence sa mise en scène organique n'a plus lieu d'être maintenant (les moments "Sakugaesque" sont très lisses, il n'y a plus ses grosses déformations et ce sentiment de voir un dessin à la main prendre vie) on est dans de l'animation flash à 100%. Depuis Lou et Devil man Yuasa a beaucoup de fans mécontents (je peux comprendre pour DCB), c'est vrai que j'ai longtemps pesté contre tout ce qui n'était pas de l'animation traditionnelle à la main et on perd ce côté rugueux qui faisait le charme de ses premiers travaux et pourtant je suis super content de cette tournure qu'a prix son oeuvre.
Yoake tsugeru lu no uta c'est vraiment je pense ce qu'envisageait de faire Yuasa avec la création de Science Saru, l'animation Flash est présente depuis Ping Pong (avec un mélange de traditionnelle) pour devenir de plus en plus présente par la suite.
Autant dans TTMG et Night is Short son utilisation est superbe et choque moins (disons que je trouve que ça s'adapte super bien au style pop de Yusuke Nakamura où l'esthétique parait être "à plat") dans une oeuvre comme Devil Man je trouve ça très raté la plupart du temps... par contre dans Lou il m'a fallut un gros temps d'adaptation (j'ai pesté pour le voir à cause de ça...) et finalement je me suis pris une belle claque.

Je pense qu'il nous réserve encore de belles surprises avec cette façon de faire, surtout qu'on est encore dans un univers aquatique et que l'animation s'y prête super bien, et au vu du trailer on a encore franchis au gros cap j'ai l'impression, certaines images sont hallucinantes...

Yuasa a laissé un commentaire sur son prochain film :

"Que ce soit au travail ou dans la vie, on a souvent l’impression de “surfer une vague”. L’expression “bonnes conditions” est liée à cela, mais les vagues ne se plient pas à nos désirs. Nous choisissons nos vagues et essayons de les surfer. Quelques fois, nous coulons avec elles.

Nous ne savons pas si cette vague nous mènera là où nous voulons aller tant que nous n’aurons pas fini de la surfer.

Tu peux penser autant que tu veux, mais tu ne le sauras pas avant d’avoir essayé. Dans ce monde difficile, il s’agit de choisir la meilleure vague possible. Je voulais prendre un personnage pur et le laisser surfer."

Si on est pas dans la continuité de ce qu'il fait depuis des années avec un message pareil...Ses futures oeuvres seront sans doute plus simples, plus épurées et lisses mais je les attends au tournant, son style est en perpétuel évolution, je pense qu'on est pas prêt d'en voir le bout.

Et puis franchement l'extrait de la préparation de l'omelette si c'est pas succulent. Message édité
Yayap 13/01/2020 00:05:46
Yuasa semble pleinement assumer son virage vers un cinéma plus conventionnel dans sa forme et sa narration, après Lou qui faisait déjà office de transition. Ici on a le point de départ d'un mélo japonisant somme toute assez classique, mais le réal parvient à surprendre dans la forme que ça prend, et emmène son récit vers quelque chose de thématiquement attendu, mais de super efficace car porté par des personnages forts auxquels je me suis énormément attaché. Ça rejoint quelque part parfaitement le reste de son oeuvre avec l'idée que chacun a en soi la clé pour atteindre son potentiel mais que c'est au contact de l'autre qu'on peut pleinement se dépasser.

Je rajouterais que si ce n'est pas ce qu'il a fait de plus impressionnant ou foisonnant visuellement, le film garde sa patte (notamment un chara-design très proche de Lou et Devilman). L'image est en mouvement constant, avec notamment quelques mouvements de caméra assez vertigineux. Surtout Yuasa semble pleinement à son aise pour ce qui est d'animer l'eau, qui a ici un rôle thématique central en plus de presque constamment occuper le champ. On sent que sa philosophie de l'animation en fluidité totale s'y retrouve parfaitement.

Yuasa prouve une nouvelle fois son aisance dans un registre nouveau, tout en conservant l'essence de son talent. Même si la forme est plus classique, c'est un cinéma qui me touche toujours autant.
EIN 13/01/2020 00:36:35
Yayap Tu l'as vu au cinéma?
Je ne trouve pas du tout de date de sortie française... j'ai l'impression qu'il passe complètement inaperçu celui-ci
Yayap 13/01/2020 00:40:21
EIN Nope pas au cinéma (hélas), il est trouvable en VOSTA !
Ein 13/01/2020 00:54:56
Oh oh ! Tu peux me donner un lien en mp ? Sur mon site habituel il n'y a pas de sous titre pour l'instant...
ein 27/01/2020 23:00:10
Hum pour une fois j'aurais du mal à laisser un avis bien argumenté, je serai le premier à me jeter sur l'édition blu-ray quand elle sortira et je l'apprécierai sans doute beaucoup plus.
Visuellement j'ai rien à dire c'est son film le plus maîtrisé dans sa période post-Nigh is short(...) surtout qu'ici l'eau qui est magnifiquement animé contient vraiment toute la substance de son oeuvre, ça fait écho au final de Ming game, quand dans ce dernier les personnages escaladent une vague gigantesque en évitant toute sorte d'obstacle sur leur parcours effréné, ici l’héroïne prend cette vague à son point culminant et la descend en surfant sur tous ses remous avec une sérénité, un peu à l'image de Yuasa et de ces derniers films

Et je trouve ça toujours aussi beau le symbole du porte clé qui ravive des souvenirs oubliés et qui renforce la volonté du personnage, il y avait la même dans Mind game ou TTMG et cette prise de vue réelle couvert d'un énorme filtre bleu sans me prévenir comme ça dans une toute petite séquence, ça me fait un peu mal quand même :snif:

Le traitement du fantastique m'a un peu perturbé, c'est ce qui m'a empêché de profiter pleinement du film, j'étais un peu comme les individus que croisait Hinako, déboussolée...je m'attendais pas à un traitement aussi sur la retenue venant de Yuasa, mais sans nul doute qu'un revisionnage me sera utile, et je posterai un texte plus détaillé à ce moment là.
Par contre Hinako est un personnage vraiment magnifique, je suis déjà sous le charme :coeur: Message édité