À couteaux tirés IMDb

Knives Out
Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
rayane31 07/12/2019 20:53:16
J'ai passé un super moment. Le suspens est très bien géré et on a à chaque fois hâte d'entendre les différents conclusions que tire Daniel Craig.
ineusleau 23/12/2019 23:49:42
Vu en VF. Le film doit être très charmants par ses personnages et les acteurs dans leurs délires en VO, sinon ca a quand même un sacré retard sur la parodie, le rythme de scénar ou la mise en scène plus décoratif qu autre chose. Même s il y a les moyens, tout est lourd, lourd, lourd. Avec une transposition de discours d actualité un peu simplet.
(Ca m a donné envie de revoir Quand l inspecteur s emmêle, dans le même délire de Cluedo parodique)

Donc je suppose que c était les acteurs qui faisaient tout.
Dirty_Flichty 26/12/2019 00:02:50
C'est pas parce qu'il y a de l'humour que ça en fait une parodie. Le genre, bien qu'intelligemment détourné, est traité avec déférence et l'enquête traitée tout ce qu'il y a de plus sérieusement.
ineusleau 26/12/2019 12:08:41
Une parodie peut être traitée avec affection, non ? La course poursuite ou l enchaînement de situations avec une famille prête à tout, une composition de décor très cluedoise et un sabotage de preuves très légèrement traité...

Avec tout ça, le film parodie Cluedo, Columbo et Agatha Christie, bien que ça pourrait être encore plus absurde pour se rapprocher du terme.

Et le scénario est tellement classique, que ça ressemble sérieusement à de la parodie. En plus du plot twist enclenché qui dure 35 minutes sans grande surprise.Message édité
Park_Chan_Wook 26/12/2019 21:26:03
Pareil. Le film n'a rien de parodique. Il s'inscrit totalement dans les codes du whodunit et ne cherche pas à le tourner en dérision.

Une scène parodique du whodunit serait par exemple la scène de l'interrogatoire dans le salon de Quand l'inspecteur s’emmêle

Bien sûr que Agatha Christie est cité parce que c'est la base ultime de ce genre. Rian Johnson dit d'ailleurs en avoir lu énormément pour décrypter la mise en place du récit.
ineusleau 26/12/2019 22:50:55
Je viens de rechercher, c est vrai que la parodie part du principe de la moquerie.

Dans ce cas comment appelle-t-on ce film dont les codes sont tellement inscrit dans le genre Cluedois mais paraissent si vu et revu aujourd'hui où un twist ne suffit jamais dans un film et où le spectateur est tellement habitué au principe du fusil de Tchekhov qu'il comprend déjà le déroulement de ce qui va suivre et donc sera encore plus sensible au "déjà vu" de ces codes ?

Quelque part, je trouve ça trop detourné et en même temps pas assez détourné, là où il devrait y avoir de l hommage et la documentation, j y retrouve un résultat plutôt absurde (dans le mauvais sens, celui qui ne tient pas debout).
Parkko 26/12/2019 22:57:23
Il y a pas mal d'hommage justement, on sent clairement tout l'amour de ce mec pour le genre qui est assez peu apprécié de manière générale du whodunit au cinéma.
Park_Chan_Wook 26/12/2019 23:51:49
ineusleau a écrit :Je viens de rechercher, c est vrai que la parodie part du principe de la moquerie.

Dans ce cas comment appelle-t-on ce film dont les codes sont tellement inscrit dans le genre Cluedois mais paraissent si vu et revu aujourd'hui où un twist ne suffit jamais dans un film et où le spectateur est tellement habitué au principe du fusil de Tchekhov qu'il comprend déjà le déroulement de ce qui va suivre et donc sera encore plus sensible au "déjà vu" de ces codes ?

Quelque part, je trouve ça trop detourné et en même temps pas assez détourné, là où il devrait y avoir de l hommage et la documentation, j y retrouve un résultat plutôt absurde (dans le mauvais sens, celui qui ne tient pas debout).


Film méta ? J'ai pas d'autres définitions. Après, par principe, un film qui cherche à dépasser ses codes reste paradoxalement totalement ancré dans son genre.
ineusleau 27/12/2019 00:20:52
Je retenterai en VO, bon, peut être que la VF m a vraiment trop bloqué pour voir ça.
Yayap 09/01/2020 00:08:08
J’ai trouvé ça jouissif de bout en bout. Johnson maîtrise ses effets à la perfection et sait s’approprier les codes du film d’enquête en mode Cluedo pour mieux les détourner quand ça l’arrange, donnant à son récit un côté imprévisible sans jamais que ça ne donne l’impression de se perdre. Il commence par nous présenter le cadre idéal : un meurtre, une série de suspects tous plus louches les uns que les autres (casting génial, entre Jamie Lee Curtis, Michael Shannon et tout le reste), puis ça bascule vers autre chose et le film acquiert une vraie dimension émotionnelle, creuse un peu ses thématiques sans jamais perdre son aspect purement ludique et son sens du récit.

Johnson garde son humour polisson et génialement inattendu et un vrai sens de la mise en scène, d’une utilisation toujours assez maligne du cadre et du mouvement, tout en collant à l’élégance supposée par son contexte. Que rajouter si ce n’est que Craig est génial et qu’Ana de Armas confirme son potentiel partiellement dévoilé dans Blade Runner, elle est parfaite en premier rôle et donne au film sa dimension la plus humaine.