Un jour de pluie à New York IMDb

A Rainy Day in New York
Pas d'image
Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Dimitri 30/10/2017 13:41:24
Elle and Woody. :)

Je pourrai mourir tranquillement après ça.
Dimitri 12/09/2018 16:20:11
Cékankissor ? :snif: :snif: :snif: :snif:
Dimitri 07/05/2019 12:30:30
lien

Parce que les séances CL c'est bien, mais un voyage organisé c'est mieux, je propose qu'on loue un bus (aux frais de tada). Qui conduit ?
Alvy-Singer 18/09/2019 19:29:33
Genre ça vaut 2... Ch'uis pressé de le voir pour lui foutre une bonne note bien mérité! :content:
Yayap 22/09/2019 17:38:53
Un petit Woody pour moi... Sans doute l'un de ses plus paresseux dans les récents. Il y a un côté sympathique dans ce montage parallèle de cette journée qui se barre progressivement en couille mais ç'aurait pu aller beaucoup plus loin, et la conclusion m'a un peu donné une impression de "tout ça pour ça", comme si la forme se collait au fond sans vraie cohésion. Et Chalamet en pseudo-Woody m'irritait pas mal (mais j'ai un soucis avec cet acteur). Bon par contre le reste du casting est super, mention à Fanning et Gomez dans des rôles très archétypaux chez Allen mais qui s'en sortent admirablement. Et Storaro fait toujours autant de bien à la plastique allénienne, même si ses élans stylistiques me semblent moins à propos que dans Wonder Wheel.
Moorhuhn 29/09/2019 09:10:59
Globalement d'accord avec toi même si je n'ai pas ce problème avec Chalamet (je l'ai plutôt avec Elle Fanning, comme quoi). Le film est assez sympathique mais plutôt anecdotique, ça manque de corps, de passion et je trouve l'écriture maladroite, bien en dessous des qualités habituelles de Woody Allen.Message édité
Mordechaye 02/10/2019 20:31:14
J'ai vu les 15 premières minutes, j'ai dormi 1h et je me suis réveillé pendant les 10 dernières. Elle est bien l'heure au milieu ?
Melaine 02/10/2019 23:43:55
y a un moment où Chalamet, qui a la tête ailleurs, mise tout au poker, et ensuite un raccord où on le voit rentrer seul dans sa chambre d'hôtel, tout engourdi, puis sortir nonchalamment une liasse de billets de sa poche, puis une autre, puis une autre... et ainsi de suite jusqu'à ce que la table de nuit soit pleine de billets. Ce gag-là est assez drôle, le reste du film est nul. :hap:Message édité
Dimitri 03/10/2019 18:31:24
Mordechaye a écrit :J'ai vu les 15 premières minutes, j'ai dormi 1h et je me suis réveillé pendant les 10 dernières. Elle est bien l'heure au milieu ?


Oui . Pas le meilleur Allen de ces dernières années, mais ça reste une ballade que j'ai suivie avec plaisir. Tu peux payer pour une deuxième place, Woody t'en sera reconnaissant.
leprodiss 03/10/2019 18:53:44
Melaine a écrit :y a un moment où Chalamet, qui a la tête ailleurs, mise tout au poker, et ensuite un raccord où on le voit rentrer seul dans sa chambre d'hôtel, tout engourdi, puis sortir nonchalamment une liasse de billets de sa poche, puis une autre, puis une autre... et ainsi de suite jusqu'à ce que la table de nuit soit pleine de billets. Ce gag-là est assez drôle, le reste du film est nul. :hap:


Je suis assez étonné que ça te fasse rire alors que c'est quand même bien dégueulasse et symptomatique d'un film (d'un cinéaste ?) qui ne s'intéresse qu'à une seule classe sociale aisée (en soi c'est pas un souci, Sofia Coppola fait la même chose mais il me semble pas qu'elle glorifie autant l'argent). Je n'avais même pas vu ce moment comme un gag tellement ça m'a dégoûté cette manière de dire "Oui bon j'ai de la thune mais en même temps je souffre". C'est vraiment un film sur un entre-soi, où les riches ont des problèmes (les pauvres), mais c'est tellement élitiste finalement...trop référencé, trop codé à mon avis pour atteindre quelque chose d'universel. Et puis bon, les femmes qui sont soit des cruches soit des putes...c'est dommage, j'aimais bien l'idée d'un couple séparé dont on suit chacun des membres, comme un montage parallèle sur une heure trente sur deux êtres qui sont ensemble mais qui ne se croisent plus au bout de quinze minutes de film. Un peu déçu aussi par Storaro, qui atteignait une puissance visuelle plus pertinente dans Wonder Wheel. J'ai même trouvé ça bien fade par moments (notamment certains champs/contrechamps un peu ternes).Message édité