Oasis

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Fastsnake 16/06/2010 12:05:48
Hmmm? Encore un top film dont je n/ai absolument jamais entendu parler :(
Goldi 16/06/2010 12:52:53
Ah, c/est du cinéma d/auteur, pas très glamour ni porté sur les paillettes donc t/en entendra pas parler dans 50 minutes inside :-(
sic 16/08/2010 03:01:47
Très beau film.
Hal 29/10/2010 16:16:32
Très beau film, j'ai un peu de mal a mettre une note.
DarkToonLink 02/01/2011 10:55:27
La photo ne me donne absolument pas envie de le voir en tout cas, mais bon les notes éveillent la curiosité.
blazcowicz 02/01/2011 10:56:54
Pareil pour la photo :hap:
Minimus 08/01/2011 07:46:38
Moi ça me donne envie :hap:
en espérant que les apparences ne seront pas trompeuses, comme pour Be with me :hap:
Goldi 08/01/2011 07:49:06
Tiens c'est bizarre, j'étais sur la page y'a 5 minutes, j'ai voulu chercher une nouvelle image mais la flemme :hap:

Sinon Minimus, tu devrais apprécier je pense :ok:
Minimus 10/01/2011 16:21:57
Film de fou, cinéaste de fou ! (héhé)

Ce film est excellent, comme pour Poetry, pas un instant d'ennui, les comédiens sont putain de géniaux, et la mise en scène efficace comme jamais.
En seulement 2 films vus de ce réal, on cerne déjà ses thèmes, notamment à travers deux idées plus ou moins récurrentes : dans Poetry comme dans Oasis, il y a déjà la présence de ces handicapés, ou "fou", comme on les appelle : Chang-dong montre super bien la façon dont ils sont perçus, ces regards reçus insupportables, cette curiosité énervante des gens, cette manière de n'être pas pris au sérieux. (genre le mec amène sa copine au repas de famille, et ses deux frères de répliquer un truc du genre : "c'est quoi ce coup fourré que tu nous fais ?" - et lui, innocent comme un messie, peut-être grâce à sa "folie", de répondre qu'il ne comprend pas ce qu'ils veulent dire.). Film réellement touchant, pas poseur comme Be with me (c'est totalement gratuit, mais j'avais envie). Je disais donc, premier thème qu'on retrouve : ces fous. Deuxième thème : la façon dont les gens semblent vouloir se faire pardonner du mal fait aux malheureux grâce à l'argent : dans Poetry, les pères voulaient payer la mère paysanne ; ici, on semble négocier vite fait cette fausse affaire de viol à l'extérieur d'un commissariat. Eh ben, elle est belle, l'humanité ! Y a plein d'autres choses à dire, mais je sais plus quoi dire.
Goldi 10/01/2011 17:29:42
J'avais donc raison :hap: