Ah, finalement on accepte les séries sur CL ?
Liste de sic

Statistiques
Longs
30
Films
650
Notes
7.81
Moyenne
Vous
0
Longs
Commentaires
leprodiss 09/06/2015 14:17:13
Je ne sais plus où ont eu lieu les innombrables débats sur le fait d'accepter ou pas des (mini)-séries sur le site.

Donc je propose qu'on en parle ici, la fiche me semble adéquate :hap:

Hier soir, après avoir terminé True Detective, je me suis demandé pourquoi P'tit Quinquin était sur le site, et pas la série écrite par Nic Pizzolato. Le critère qui consisterait à accepter les séries diffusées sur grand écran me semble inapproprié, dans la mesure où une oeuvre reste une oeuvre, et qu'il faut parler de ce qu'elle est intrinsèquement, et pas forcément de son mode de diffusion. Après tout, on accepte bien les DTV.

Sinon j'ai retrouvé un débat sur la fiche de Jane Campion, avec un message de Blazco :d)

" Pour moi ce n'est pas la même chose entre un Pialat qui réalise une longue oeuvre ne pouvant être diffusée qu'à la télé, et Jane Campion qui réalise une mini série sans que ce soit forcément sa création totale."

Je ne vois pas en quoi c'est un problème, à partir du moment où pour un film, un(e) cinéaste ne participe pas toujours à l'écriture du scénario.

Bon c'est un des éternels débats de Cinelounge, mais qu'il y ait deux poids, deux mesures me paraît injuste et complètement incohérent. Et au-delà du discours d'autorité (contre lequel je ne suis pas totalement en désaccord) sur la renommée de celles et ceux qui sont derrière une série, je pense qu'il est important de se poser la question de ce qu'est fondamentalement l'oeuvre dont on discute. True Detective, que ça passe au cinéma ou pas, ça ne change pas grand-chose à ce qu'est la série.

Et au-delà de l'appréciation que l'on a pour l'une ou l'autre, qu'est-ce qui différencie réellement P'tit Quinquin de True Detective ? (et on peut inclure Mildred Pierce et Top of The Lake, qui pour cette dernière avait en partie été présentée à Cannes).
Del-Flavio 09/06/2015 14:48:29
Really Lepro ?! :(

Plus sérieusement, pour répondre à ta question: rien. Rien de pertinent en tous cas.
Toutes les mini-séries (dont celles que tu as citées) ou séries dites d'anthologie (à l'image de TD, AHS, Fargo, Skins, ...) ont, à partir du moment où on accepte P'tit Quinquin, leur place.

C'était ma pauvre contribution à ce débat sans fin. Pour le reste: bon chance. :hap:
banana 09/06/2015 15:32:10
Suite de la liste :
Broken Trail
L'éducation sentimentale
Napoléon
Le mahâbhârata
Les Français vus par
Anna Karenina
Anna Karenina (une autre version)
Doomed love
Huit heures ne font pas un jour
L'Île aux merveilles de Manoël
L'ère des Medicis
L'homme sans visage
Les compagnons de Baal
Marie-Antoinette
The Beiderbecke Affair

C'est tout pour le moment. Mais je citerais pas non plus les nombreuses séries documentaires, les TV films et autres particularités comme "L'abécédaire de Gilles Deleuze"...
Bref, les séries sont déjà là, mais pourquoi certaines le sont et d'autres sont interdites...?
leprodiss 09/06/2015 15:40:29
Really quoi ? :hap:

Les Oiseaux se cachent pour mourir est sur le site :rire:
Les Misérables, c'est sorti quand au cinéma ça ? :rire:

J'aimerais aussi qu'on ait une règle précise, pour éviter le bordel.
Girole 09/06/2015 15:53:34
Vu que la subtilité entre film et série n'est pas évidente, c'est un débat sans fin.

Perso, j'étais persuadé que Shokuzai c'était 2 films distincts. Je suis allé au cinéma les voir donc forcément...
En cherchant un peu, j'ai vu qu'au japon s'était sorti sous forme de mini-série.

Finalement la seule façon de savoir si c'est une série ou pas, c'est de connaître les intentions du réalisateur...
Waho 09/06/2015 16:06:15
Moi je suis pour qu'on accepte les séries, lentement mais sûrement. Quitte à ce que ce soit mis à part, que ça n'apparaisse pas dans les tops... Mais en discuter officiellement sur CL ce serait quand même bien quoi, y a des tas de bons débats à avoir. De toute façon ça ne prendra jamais le pas sur le cinéma sur le site faut pas avoir peur de ça.

L'ennui c'est qu'à part les exemples parfaits comme Top of the Lake ou Mildred Pierce certaines séries sont plus vague à cerner: par exemple autant je trouve qu'une fiche David Lynch ne sera jamais vraiment complète sans Twin Peaks, autant c'est vrai qu'il n'a pas réalisé tous les épisodes... Donc c'est à réfléchir, comment l'incorporer (si on l'incorpore), mais moi je suis pour qu'on les accepte en tout cas. Que CL s'adapte au paysage audiovisuel actuel dont les séries tv occupent une place de plus en plus grande.
Garbage 09/06/2015 16:17:32
leprod P'tit Quinquin en l'occurrence était sorti en une version de 3h20 à Cannes, et au cinéma il était visible ainsi, c'est par la télé qu'il y a un format série mais sinon non.

Et le truc de dire "une oeuvre reste une oeuvre" je vois pas en quoi ça légitime la présence des séries...

Après que le site accepte les séries pourquoi pas, mais dans ce cas-là toutes, et dès la page d'accueil on dit que CL = films + séries, sans qu'il n'y ait de problème quant à l'ajout ou non des séries.

Mais sinon on laisse le site comme tel et il faudrait supprimer la grande majorité des séries du site, car l'argument de la politique des auteurs qui légitimerait la présence de séries (car c'est ça au fond, on met P'tit Quinquin parce que c'est Dumont, un réalisateur de cinéma, on met Six fois sur deux de Godard parce que c'est Godard, Berlin Alexanderplatz parce que c'est Fassbinder) me paraît pas du tout légitime. S'il devait y avoir un facteur dans le choix ou non de prise en compte d'une série ce serait à mon sens le format/l'espace de diffusion et dans ce cas on verrait au cas par cas, mais juste s'en tenir à la tête des réalisateurs pour faire venir ou non une série, c'est totalement injuste (voire discriminatoire). C'est pas l'auteur qui dicte le format et par extension l'acceptation ou non sur le site.
tadanobu 09/06/2015 17:32:08
D'abord, il faudrait effectivement définir ce qu'est une série. Parce que pour moi, Histoire(s) du Cinéma (par exemple) n'est en rien une série. Un film à épisode et une série TV, c'est différent.

Aussi, les séries étant sorties sous un format film (prenons Fanny et Alexandre, par exemple), sont pour moi à exclure d'emblée du débat.

L'intention du réalisateur est également importante. Fassbinder défini lui-même Berlin Alexanderplatz comme "Un film en 14 épisodes", et non pas une série. De même que la politique des auteurs, qui pour moi se justifie, même si elle reste subjective et porte donc à débat (c'est d'ailleurs déjà le cas avec les clips). Oui, le fait qu'une série ait été réalisée par Godard ou Dumont tend à donner un résultat plus proche du contenu accepté sur CL.

En tout cas, pour commencer à ébaucher des critères d?éligibilité, j'ai du mal à envisager comment on pourrait accepter les séries dont les épisodes n'ont pas été réalisés tous par le même réalisateur, celles qui s'étalent sur plusieurs saisons, ainsi que celles qui n'ont été diffusée qu'à la télé. La diffusion au cinéma n'est peut-être pas un critère suffisant, mais déjà un bon tri je trouve.

Et si quelqu'un pouvait faire la même liste pour les OAV, se serait parfait :)
banana 09/06/2015 17:51:30
les OAV, c'est encore une autre histoire, selon moi. Les OAV ne sont pas destinés à la TV mais à la vidéo/DVD... (et du coup se rapproche plus des Direct-to-video)

Et il y en a de toutes sortes. Tu peux avoir un oav de 2h qui se voit comme un long-métrage indépendant, ou avoir en théorie ce même film, mais divisé en 4 oav. Le film n'est pas différent, c'est juste qu'il a été coupé en 4. Après t'as aussi des séries d'oav de 3mn, de 20mn, des courts-métrages "one shot"...Y'a vraiment à boire et à manger là-dedans.

Sur le principe, je peux comprendre que tous les OAV soient refusés parce que ça devient subjectif de différencier ceux qui peuvent être considérés comme des films à part entière de ceux qui ne sont que des episodes spéciaux d'une série.

Mais si ça ne te pose pas de problème de donner une limite stricte aux OAV, la question des séries devrait être réglée de la même manière. Parce que des oav ou courtes séries anime qui ont un intérêt ou s'inscrivent parfaitement dans la "politique des auteurs", y'en a aussi pas mal :-)