The House That Jack Built IMDb

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Jauja 15/05/2018 02:54:42
Le trailer est sorti :
https://www.youtube.com/watch?v=eA0pI_k-Dmo

J'ai l'impression que le ton ne sera pas le même dans le film. Là on ne sait pas trop à quoi s'attendre je trouve.
tadanobu 05/08/2018 16:42:42
Dans Element of Crime il y a une sorte de comptine qui mentionne "The House That Jack Built". Un quelconque rapport entre les deux films ?
Moriarty 05/08/2018 17:08:40
ça vient d'une comptine très célèbre en fait.Message édité
Zoomat 17/09/2018 19:53:47
C'est intéressant comme film parce que ça montre bien les limites du cinéma en tant qu'art. C'est un beau projet, mais au delà du fait que les facéties de Lars Von Trier qui s'amuse à mettre des nazis partout me laissent complètement froid, ça reste un peu fait de bric et de brocs. Après c'est peut-être juste l'univers du réal qui me branche pas des masses, mais à l'image de la scène finale j'ai trouvé le tout très austère et sans grande cohésion.
Defieur 18/10/2018 14:08:24
Matt Dillon est vraiment excellent, il contribue complètement au registre comique du film !
Yayap 31/10/2018 09:08:22
Dur de se faire un avis. Lars Von Trier est clairement dans un trip méta d’auto-représentation en questionnant la place de la morale dans l’art. Et, comme c’est un polisson, il se met dans la peau d’un serial killer aux meurtres assez horribles. Du coup Lars en profite pour repousser les limites de l’horrible (en particulier les 3e et 4e “incidents”) tout en balançant de bonnes grosses provoc comme lorsqu’il cite Hitler ou qu’il souligne, par le biais de son personnage psychopathe, que les hommes sont considérés comme des criminels dès la naissance. Libre à nous de faire ou pas les rapprochements entre le personnage et le réalisateur après tout (mais la séquence où il s’autocite comme un gros bourrin me semble assez explicite).

Après, même si le film ne fut pas l’uppercut émotionnel que furent Dancer in the Dark ou Melancholia, ça reste assez fascinant de suivre ce personnage, de voir ses meurtres évoluer, s’esthétiser, se perfectionner. On a de longues scènes avec une tension latente qui monte progressivement, ce mec qui joue avec ses victimes, et on ne peut s’empêcher de vouloir le voir aller jusqu’au bout, peu importe l’horreur de ce qu’il fait. Sans compter qu’il y a un côté souvent assez drôle dans le grotesque, et que le réal prend un malin plaisir à mélanger l’humour de son personnage et des situations avec le glauque absolu de ses crimes. Le film peut compter en ce sens sur un excellent Matt Dillon, malaisant, ambigu et hilarant quand il faut, et la mise en scène en caméra portée de LVT qui colle parfaitement au sujet.

Mais l’épilogue est en revanche longuet parce Lars passe en mode full symbolisme et balance des plans (sans doute volontairement) kitchissimes avec ralentis en prime. Pour moi le film aurait pu s’arrêter avant ça.
Alvy-Singer 06/11/2018 22:50:32
Yayap: Je suis d'accord avec tout ce que t'as dit..
Quel dommage cette fin! La plupart des plans sont d'une laideur et n'ont absolument aucun sens.

Le film aurait du s'arrêter juste après le dernier incident, sur un truc un peu plus classique quoi.. Plus émouvant et plus "divin", comme dirait le tueur. Une fin "à la" breaking the waves ou dogville quoi, c'est à dire puissante, émouvante, pertubante, divine.. Je suis sûr que ça aurait pu donner un chef-d'oeuvre! Message édité
Tchitchoball 03/01/2019 20:04:20
Petite question :
J'aimerai rattraper ce film mais il semblerait que seule la version censurée américaine soit dispo sur la toile.
Est-ce vrai ? Peux-t-on trouver la version non censurée ? Et vaut-elle la peine ?

Merci pour vos lumières
tadanobu 03/01/2019 20:38:00
D'après ce que j'ai lu la version non censurée est dispo en VOD mais pas encore rippée. (5 minutes plus longue)Message édité
MrBlondin 03/01/2019 21:16:27
Cette même version non censurée qui a été distribuée en salles en France ?