Les chemins de la haute ville

Galerie Les chemins de la haute ville
Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Tchitchoball 18/03/2020 11:49:46

Simone Signoret a bien méritée son oscar avec ce très beau rôle.

Ineusleau 18/03/2020 12:08:48

C'est pratiquement le seul point fort du film, parce que malgré un travail de photo et une mise en scène propre, c'est vraiment mal rythmé et pour un film anglais inscrit dans une vague de réalisme, ça n'a aucune subtilité et ça n'assume pas d'être un mélodrama.


Mais oui Simone Signoret donne une interprétation très juste

Tchitchoball 18/03/2020 12:37:26

Ben écoute, moi j'ai beaucoup aimé. Le personnage principal est autant cynique que fragile selon les scènes. On pourrait détester ce type de personnage sûr de lui et arriviste mais Clayton parvient à créer de l'empathie envers lui. Toutes les séquences avec Signoret sont incroyables de justesse. Et puis comme tu le soulignes c'est bien mis en scène et la photo N&B claque. Et les dernières minutes sont terribles.


Le marriage filmé en oraison funèbre c'est fort




Je me suis posé la question pour l'ajout du tag mélodrame mais puisque "Une place au soleil" de Stevens avec un pitch un peu similaire ne l'a pas, je me suis abstenu. En plus dans le cadre du free cinema etc c'est peut-être pas sa place.

Message édité
Ineusleau 18/03/2020 13:01:55

Justement, j'appréciais ce personnage au début, puis je l'ai trouvé de plus en plus bancal, surtout en face de Signoret. Le développement de leur relation est un cliché de cinéma, ce qui ne serait pas un problème mais le film est qualifié comme représentant majeur d'un courant réaliste, alors c'est vraiment chelou. 

Et puis on sent vraiment très mal le développement du personnage, ça ne tient qu'à l'interprétation de Signoret. par exemple quand elle lui dit qu'il était vraiment lui-même quand elle était avec elle... mais en tant que spectateur, j'ai pas senti ça parce que le fameux passage où ils sont ensembles, c'est très expédié.


Pour la fin avec le mariage, c'est assez intéressant dit comme ça, mais ça manque de subtilité avec tous ces personnages secondaires que l'on revoit sans trop d'explication et une grimace triste d'un des persos pour enfoncer le clou. 


Ca me donne envie de comparer avec les deux autres adaptions littéraires connues de Jack Clayton, Gatsby le magnifique et Les innocents qui sont respectivement scénarisées par Coppola et Truman Capote. A côté, le scénario de celui-ci n'est pas à la hauteur. (et je parle que du scénario, la qualité globale du Gatsby est à débattre)

Message édité