Un jour dans la vie de Billy Lynn IMDb

Billy Lynn's Long Halftime Walk
Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Siry 05/02/2017 23:42:04
Je me disais que ça faisait longtemps que je n'avais pas vu Chris Tucker et Steve Martin dans un film, et pour cause : c'est le deuxième long-métrage où joue Steve Martin (hors doublage) depuis 2010, et c'est le cinquième film de Chris depuis 2000.
Tchitchoball 15/05/2017 00:08:21
Décidément j'apprécie énormément le travail de Ang Lee. C'est déplorable qu'un film brassant aussi intelligemment moult thèmes d'actualité chers aux USA se paye un four de la sorte. Loin de la maestria visuelle de Clint Eastwood et de Bigelow, Ang Lee aborde l'interventionnisme américain de manière beaucoup plus sinueuse à première vue. C'était sans compter le cynisme du bonhomme et une belle galerie de personnages toujours plus fourbes et mesquins. Rien de neuf me dira-t-on, mais exécuté avec classe et métier.

Quelqu'un a eu la chance de le voir en HFR ?
Crutch 06/12/2017 20:10:28
Belle galerie, merci Melaine , mais j'aurais bien aimé un plan avec Vin Diesel de face, et peut être une scène de guerre de plus (ou un des plans avec les feux d'artifices pendant le montage guerre/parade). J'aime bien aussi le plan avec les (fausses) Destiny Childs de dos dont tout les américains se moquent quand ils parlent du film.Message édité
Melaine 07/12/2017 12:55:07
Crutch Je vais chercher pour Vin Diesel, je pense pouvoir remplacer le plan en bas à droite par un autre (même si je l'aime bien :hap: ).

Pour ce qui est des plans de guerre, j'ai songé à mettre le fameux gros plan visage (je pense que tu vois de quoi je parle, l'image qui hante tout le film), mais c'est déjà tellement ambiguë dans le film, tellement à la limite de l’obscénité (mais sans jamais dépasser cette limite, grâce au temps qui s'écoule et au travelling ensuite), qu'une fois arrêtée et dans une galerie l'image perd cette ambiguïté-là et passe franchement du côté de l’obscénité, à mon avis. Ce ne serait vraiment pas rendre hommage au film que de la mettre, d'autant que c'est assez spoilant pour qui ne l'a pas encore vu.

J'ai pensé aussi aux feux d'artifices, mais bon il y a déjà deux plans de la parade, il fallait faire des choix, et ces deux-là me semblaient plus importants et plus complémentaires... Mais je veux bien regarder à nouveau quand même, voir ce que je peux faire.

Le dernier plan dont tu parles je ne vois pas ce que c'est par contre. :o))Message édité
Zoomat 07/12/2017 13:02:06
Zoomat 07/12/2017 13:05:08
Bon par contre Melaine faut que tu m'expliques ce que le plan sur le visage de Vin Diesel a d'obscène.
Moriarty 07/12/2017 13:08:04
Il voit pas ça d'un bon oeil.
Melaine 07/12/2017 13:25:46
Zoomat a écrit :Bon par contre Melaine faut que tu m'expliques ce que le plan sur le visage de Vin Diesel a d'obscène.


Je parle de celui sur le visage de l'irakien en train de mourir.
Justement dans le film il ne l'est pas, à mon avis, mais c'est quand très limite, car à ce moment-là on prend le visage très frontalement, avec les yeux en évidence, le sang qui coule derrière, le silence, le temps qui s'écoule... L'horreur de la mort est soulignée, presque spectacularisée. Alors après ça amène plein de choses, c'est extrêmement riche dans tout ce que ça questionne et c'est complètement raccord avec ce que travaille le film sur l'idée du spectacle, justement, sur le rapport à l'image, sur l'artifice, etc. Mais quand même, c'est un plan très compliqué à appréhender, et en faisant abstraction de tout ce qu'il apporte, on peut se poser la question de la pertinence de son exécution, il y a vraiment un côté "Voilà ce que c'est, tuer un homme", mais dans ce cas-là c'est un pur mensonge, parce que ce n'est pas ça, tuer un homme, l'acteur est rentré chez lui tranquillement le soir. Et c'est quand même très malhonnête de jouer avec ça, c'est là que ça flirte avec l'obscénité. Après toute la question c'est de savoir si le plan se fait bouffer par son effet ou si, en lui-même, il porte quelque chose d'autre qui rende l'effet pertinent. Et pour moi c'est le cas, grâce au travelling qui suit, au passage d'un visage à l'autre puis à la surimpression -admirable- du visage traumatisé de Billy Lynn au visage moins marqué mais toujours traumatisé du même Billy Lynn au moment de la parade. Mais du coup si on garde simplement l'image de la mort frontale, c'est laisser de côté toute l'intelligence du film qui a su flirter avec l'obscénité dans y tomber (donc c'est y tomber).
Message édité
Zoomat 07/12/2017 13:36:51
Ah d'accord je vois ce que tu veux même si j'ai toujours du mal avec les termes que tu utilises. Bon par contre la différenciation acteur/personnage là je te suis plus trop.
Melaine 07/12/2017 15:18:28
Crutch si je remplace le plan en bas à gauche par celui-ci ça t'irait (comme ça il y a à la fois la guerre et Vin Diesel de face) ?Message édité