Un seul deviendra invincible : Dernier round

Pas d'image
Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Schizoid_Stan 20/08/2010 07:01:36
Bad-ass as Hell!
Des combats corps à corps comme rarement on en a vu dans le cinéma ricain. Scott Adkins est la nouvelle star.
Un excellent B!
Fastsnake 24/09/2010 09:50:10
Série B tu veux dire? Et à titre de comparaison, tu en as vu d'autres de ce genre sortis récemment en France? Genre Blood and Bone (pas celui de Kitano hein, mais avec la star afro-américaine qui fait des pubs pour Frosties... le même acteur que ce film d'ailleurs je viens de me rendre compte!), Confessions of a Pit Fighter, Fighter, Never Back Down.. ?
Schizoid_Stan 24/09/2010 12:09:34
Oui série B.

Non, rien vu de tout ça Fastsnake. Mais ça pourrait venir! y en a tellement!
Fastsnake 24/09/2010 16:19:33
Effectivement, j'adore. Dans un certain genre clairement, qui n'est pas vraiment apparenté à un grand cinéma, avec une esthétique et une réalisation particulièrement étudiée...
Mais reste que j'adore et que ça m'a foutrement bien diverti. D'un point de vue purement subjectif, j'aurai mis un point de plus. Mais ça voudrait dire que je mettrai plus à ce films que de grands classiques de Kubrick, de De Palma ou encore d'Oliver Stone, donc je me suis retenu.
Fastsnake 24/09/2010 16:54:43
La toute fin reste néanmoins extrêmement mielleuse: pleine de bons sentiments pas crédibles, ça dégouline tellement que ça déborde. Un peu comme dans les bonnes vieilles séries d'ados américaines.

A noter que le 3, fait intéressant, reprend le personnage du grand méchant, qui est toujours en prison, a perdu son statut de "boss", et boîte depuis son dernier combat.
Luc 24/09/2010 19:29:46
Très sympa, les combats sont vraiment très bons, merci à Stan pour le tuyau.
Schizoid_Stan 25/09/2010 04:13:46
De rien Luc!

Comme toi Fastsnake, je me suis retenu de mettre un peu plus, notamment pour les passages mielleux un peu long dont tu parle (mais bon c'est inhérent à ce style de cinéma j'imagine...).

Il est normal de retrouver le méchant en tant que héros du numéro prochain. C'est le principe de Undisputed, le perdant de l'épisode précédent devient le héros du suivant.

"Boyka! Boyka! Boyka!"