L'anabase de May et Fusako Shigenobu, Masao Adachi et 27 années sans images

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
tadanobu 09/08/2014 17:53:18
Chaque fois que je croise le nom d'Adachi, je me demande justement ce qu'on été ses années d'engagement. Avec en plus les notes déjà attribuées, que de raisons de le voir.
tadanobu 09/08/2014 17:53:48
Par contre la galerie avec les bandes noires c'est carton jaune :hap:
Edgard_Mok 09/08/2014 18:15:53
T'as un problème contre le 4/3 assumé ? :hap:

Ben si tu supprimes les supprimes toutes je peux les charger à nouveau (sans bandes et simplement 10/15).
tadanobu 29/08/2014 19:36:45
C'est très intéressant, mais pas assez poussé à mon goût. J'aurais voulu quelque chose de bien plus précis, connaître leur quotidien, leurs missions, leurs états d'esprit. On reste quand même dans les grandes lignes avec peu de remise en contexte historique. Un truc plus complet, du genre Shoah. Mais bon, j'ai appris des trucs sur un sujet qui m'intéressait, c'est déjà ça.

Je retire le tag film expérimental aussi.
Edgard_Mok 02/09/2014 18:38:26
Il y a un truc qui m'interpelle de plus en plus ces derniers mois, ce sont ces films d?environ une heure qui ne font qu'évoquer les choses, sans en ressentir la nécessité d'aller dans le précis et même préférant la digression à la documentation frontal d'un sujet prédéfini.

C'est ce que j'ai énormément aimé dans L'anabase... A mon avis, la force de ce film c'est, comme le titre l'indique, d'amener presque 'en douceur' et incognito des images, là où il y en a eu ce temps passé et là où il y en a manqué un temps passé.

J'sais pas trop comment le dire mais j'ai récemment un intérêt plus grand aux choses qui évoquent qu'aux autres qui convoquent. Là une différence peut être avec l?absolutisme de Shoah, qui bien qu'excellent , prend le parti (je pense) de ne rien "laisser passer". A ce titre, il serait intéressant de se demander de quel côté était Marker. Par exemple, Sans Soleil à beau duré plus de deux heures, passer d'un pays à l'autre, il laisse l'impression de quelque chose d'infiniment relatif que d'immense et absolu. A l'inverse d'un Histoire(s) du Cinéma, que j'aime également énormément.

( tadanobu )
tadanobu 02/09/2014 22:18:07
C'est un point de vue intéressant. J'aime cette "opposition" entre Shoah et Sans Soleil (deux documentaires que j'aime beaucoup). Effectivement, il peut y avoir plusieurs courants documentaires, c'est même une bonne chose.

Globalement, je suis plutôt de ton avis. Mais, pour ce film précis, ma petite frustration viens peut-être de l'intérêt particulier que j'ai pour 1) La vie d'Adachi 2) L'engagement (pour une cause et au sens général du terme). Et je me pose un certains nombres de questions relativement précises dont on trouve plus facilement les réponses avec un documentaire "exposé" type Shoah. D'autres sujet doivent mieux se prêter à la forme d'un Sans Soleil, mais j'imagine que chacun a sa propre sensibilité pour chaque sujet.
A-Syagrius 22/05/2017 09:18:29
Je me demande si le tag "essai" ne serait pas approprié ici