Un condamné à mort s'est échappé

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
absinthe 24/11/2013 20:29:25
Heureusement que tu as une citation du Désespéré sur ton profil, machinalaver, sinon, j'aurais difficilement pardonné ce 6 ! :snif: :-)
Rastignac 24/11/2013 21:23:55
Moi même avec la citation je ne lui pardonne pas. :(
machinalaver 24/11/2013 22:17:33
Et encore je mets 6 pour le 'tour de force' dirais-je ; je suis plus impressionné par la mise en scène que conquis, l'usage des sons et du hors champ mais autrement je n'ai pas ressenti grand chose :hap: Ni frisson, ni angoisse ni rien, pas même de l'ennui ce qui est déjà une bonne chose j'imagine.
J'ai parlé à Léon Bloy ; il déteste le film :-p
Kino 24/11/2013 22:21:26
C'est assez beau, je trouve, mais le fait d'avoir vu le Trou la veille l'a pénalisé :(
leprodiss 24/11/2013 22:22:22
En quoi ton dépucelage a-t-il été important ? :hap:
absinthe 24/11/2013 22:49:23
J'ai mis 3 minutes à comprendre le post de lepro :hap:

"je suis plus impressionné par la mise en scène que conquis"

Ah bah moi, c'est pareil... Enfin, je ne suis même pas impressionné, mon rapport avec ce film est assez particulier, la mise en scène je ne la sens presque pas. J'ai pas le souvenir d'avoir été très angoissé non plus, d'ailleurs je ne pense pas que le but du film soit là, moi ce que je trouve très beau c'est le sang-froid et le calme du personnage, avec cette voix-off un peu monocorde mais en même temps très évocatrice, c'est avec le Journal d'un curé de campagne la quintessence de l'approche artistique de Bresson, je trouve. Les deux films se ressemblent beaucoup dans le portrait de la solitude et la débrouillardise je trouve. Rien que les 10-15 premières minutes avec les plans sur le visage ensanglanté de Fontaine, avec la caméra de Bresson c'est magnifique ; pas de pathos, pas d'effet de mise en scène, juste un visage :snif: Et sur la durée, cette épure apporte une forte tension émotionnelle je trouve (3è je trouve du paragraphe), et une certaine mélancolie, mais pas une tension propre au film d'évasion. Enfin je ne l'ai pas vraiment vu comme cela.

bon, je retourne à mon film de Rohmer :hap: (oh le vilain, il fait des pauses pendant les films)
Kino 25/11/2013 01:09:30
Putain, lepro, je te hais :rire:
Zering 05/02/2014 10:34:18
Je viens de l'emprunter et je pense que je vais me caler devant cet après-midi (si le DVD est convenable)
Zering 05/02/2014 17:00:37
Sublime.
Quelques frayeurs au début : le ton monotone de la voix de l'acteur, une voix off envahissante... A laquelle je me suis fait assez rapidement une fois que le film se lance vraiment. C'est un film d'une incroyable tension, que la mise en scène, d'une grande finesse et subtilité, vient constamment souligner et exacerber notamment par son usage de bruitages angoissants intelligemment placés. Et un noir et blanc d'une grande beauté et simplicité, ainsi qu'un dispositif formel et narratif aussi répétitif qu'efficace (et je dirai même qu'il est efficace justement parce qu'il est répétitif).
Je continuerai définitivement la filmographie de Bresson.
veloutou 04/02/2016 18:53:29
J'ai enfin apprécié un Bresson ! :fete: