A nous la victoire

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
PoilDeMenton 14/02/2011 10:21:21
ils m'ont presque fait chialer ces saloupiauds !!!
bouboul 12/07/2011 13:59:11
Pour ceux qui aiment le foot, je le conseille.
Pour ceux qui aiment le cinéma aussi.


Et si vous aimez le deux, vous allez jouir devant votre écran! :bave:
Lt-Schaffer 27/03/2014 17:13:42
J'ai vraiment un faible pour les films qui se passent dans les camps de prisonniers, un amour probablement dû à ma rencontre, très jeune, avec La Grande Évasion.

Déjà j'aime l'audace du sujet de John Huston, c'est vraiment génial parce qu'il nous offre des images absolument improbables, dès le début quand on voit Max von Sydow (officier allemand) dribbler avec le ballon.

Évidemment, il est question d'évasion et en cela, A nous la victoire reprend des codes classiques. Plus généralement, le film est assez classique (pas dans le sens péjoratif, dans le registre cinématographique) mais John Huston s'inscrit quand même dans la modernité grâce à un réel dynamisme qui gagne d'ailleurs le spectateur.

Ce qu'on attend surtout, c'est cette rencontre entre l'Allemagne et l'équipe des Alliés. De ce côté-là, on est servi, autant profiter de l'image car elle est rare : un match de foot à priori normal joué dans un stade aux couleurs du Troisième Reich. C'est tout de même pas banal. On se prête au jeu, on y croit, Huston insuffle dans son spectateur un sentiment sportif, on est gagné par l'esprit de victoire comme on l'était dans Rocky. La séquence avec la Marseillaise puis le silence, brrr, quel frisson !

Je trouve ça vraiment génial de pouvoir arriver à un tel film avec ce sujet que beaucoup auraient traité façon téléfilm sur un fait divers de la guerre, et ce avec un casting de patrons malgré son improbabilité et malgré un Michael Caine, il faut le dire, un peu bedonnant.

Et puis patronat à la musique de Bill Conti aussi !
Ineusleau 12/02/2017 15:59:39
Tiens, heureusement que ça précise que c'est un film de prisonnier dans le fond, pas que de foot, parce que sinon, c'est délirant à imaginer avec ce casting et ce réalisateur.
tadanobu 15/07/2018 12:33:29
Visionnage de circonstance :hap:

Bon, c'est quand même pas terrible : pas très crédible et un peu n'importe quoi. Enfin on y croit pour ce soir : mené à la mi-temps, Didier "The Pussy Caine" Deschamps tente de s'enfuir par la petite porte pour ne pas être limogé par Noël "Pétain" Legraët. Heureusement Presnel "Marianne" Kimpembe l'en dissuade. N'Golo "Luis Fernandez le Trinidadien" Kante, blessé en début de match, revient à la 75e minute pour planter un retourné qui fait se lever Bashar Al-Assad pour lui offrir une standing ovation. Puis Hugo "Alain Passoire Delon" Lloris arrête un pénalty de Slobodan Milosevic à la dernière seconde. Et ce sont tous les pays du tiers monde qui se voient libérés du joug de l'oppression et du totalitarisme économique. Un film visionnaire.