La Bataille d'Ukraine IMDb

Bitva za nashu Sovetskuyu Ukrainu
Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
A-Syagrius 15/12/2016 13:43:36
S'il y a bien quelque chose que je respecte énormément chez Dovjenko, c'est sa propension à montrer ce que personne ne voulait montrer à la même époque.
Quand 90% des films de l'époque s'acharnaient à montrer la valeur de l'homme soviétique sur le front ou les bienfaits du communisme derrière les lignes, Dovjenko lui s'empare du sujet d'actualité le plus brûlant pour livrer (à coup d'images spectaculaires) un traité sur l'horreur de la guerre.

Il est - de mémoire - le seul à pointer sa caméra sur les laissés-pour-compte. La guerre selon Dovjenko n'est pas le théâtre de l'exaltation du communisme ou de la figure du héros mais bel et bien le lieu des pires atrocités.
Alors bien sûr on n'échappe à l'écueil de la voix off qui débite une propagande anti-fasciste vue et revue mais je pense que c'est la distribution qui veut ça, d'autant plus que Dovjenko se veut beaucoup plus fin que l'anti-militarisme primaire qu'on pourrait lire dans son oeuvre. On a bien entendu droit au tire-larme quand la caméra s'intéresse aux familles qui apprennent les décès ou encore les images d'enfants décédés, quoique justement c'est à ce niveau que Dovjenko prend la tangente et se refuse à toute occurrence d'un cinéma de documentation traditionnel. En réalité, si l'acte guerrier n'exalte pas le héros en guerre c'est parce qu'il est beaucoup trop sérieux pour qu'on s'amuse à y faire une quelconque propagande stakhanoviste comme on le faisait quelques centaines de kilomètres plus à l'Est. La guerre est nécessaire et l'Ukraine doit se battre - aussi répugnant que peut être le fait de se battre - mais c'est pour sa propre liberté, défendre sa propre culture (et c'est sans doute là que des images qui peuvent sembler hors-sujet font sens).
Outre cet anti-militarisme contrasté qui muscle considérablement la "narration" de Dovjenko il y a surtout et principalement des images d'une violence incroyable. M'est avis que la réal' en avait encore sous la pédale mais qu'il fallait pas trop dissuader à aller à la guerre. Parce qu'au théâtre des monstruosités, Dovjenko avait sans doute de quoi remplir un livre entier avec ses images cauchemardesques. Je ne sais pas et je pense pas qu'il soit à l'origine de ces images qui doivent surtout être des compilations de ce qu'on avait sous la main mais ça fait quand même froid dans le dos, la trilogie ukrainienne avait percé à jour la cruauté de l'homme et son La Bataille d'Ukraine ne fait qu'enfoncer le clou mais de quelle manière. Il y a une capacité chez Dovjenko à faire dans le spectaculaire tout en y ajoutant une pléïade de sous-sens, sous-entendus. Le spectre d'un physique de dos ressemblant à s'y méprendre à Staline accolé à des images de soldats qui tirent la tronche alors qu'ils vont sur le front c'est pour le moins équivoque comme manière d'expression. Et puis ces images de Krouchtchev presque présenté comme un bouffon c'est d'une puissance et la voix off gâche malheureusement ces moments qui se passent d'une quelconque explication.

Le documentaire de Dovjenko aurait sans doute gagné à être complètement muet mais bon... reste que c'est pour moi ce que l'ukrainien a fait de mieux, sa trilogie ukrainienne m'étant un peu restée en travers de la gorge.
Peut-être qu'en fin de compte les documentaires de Dovjenko sont ce qu'il a fait de mieux, je vais me pencher dessus... :hap:
Dimitri 16/12/2016 13:38:36
A-Syagrius C'est normal qu'il y ait 40 screens dans la galerie ? :hap:
A-Syagrius 16/12/2016 13:50:55
Euh...
Non... en fait si.
Voilà :hap:
Dimitri 16/12/2016 13:52:55
Tu veux pas en choisir 9 ? Histoire que ce soit propre :o))
A-Syagrius 16/12/2016 13:55:43
Bah les 9 premières que j'ai triées :)
En fait j'avais enregistré un dossier de screen mais j'ai pas fait gaffe en le sélectionnant du coup voilà :hap:
Dimitri 16/12/2016 14:01:17
Celles-ci ? 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9.
A-Syagrius 16/12/2016 14:04:08
Oui toutafé celles-là même
Dimitri 16/12/2016 14:06:22
D'acc'. Je supprime le reste. :)
A-Syagrius 16/12/2016 14:18:38
Ces super-pouvoirs de contributeur :bave:
Dimitri 16/12/2016 14:24:14
Notre mission. :oui: