Gen d'Hiroshima

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Klael 21/12/2011 11:46:09
J'ai trouvé ce film époustouflant, démontrant bien les souffrances qu'ont pu vivre les habitants d'Hiroshima, malgré quelques maladresses.
Avec une partie pré-nucléaire qui peu semblait très enfantine, trop joyeuse mais qui permet de mieux mettre en place l'après largage de Little Boy et une vrai prise de conscience de l'horreur qu'a causé cette bombe. Et en plus la scène de l'explosion est vraiment impressionnante, du genre à calmer un gosse qui aurait apprécié le film jusque là. :hap:

Par contre c'est surement un des rares films à voir en VF plutôt qu'en VO, parce que les voix des 2 garçons sont vraiment énervantes. Tout ce qu'ils disent, ils le disent en criant d'une voix aiguë, vraiment soulant au bout d'un moment. :rage:
Kore 31/05/2012 22:46:23
J'ai pas les mangas ( il y en a beaucoup BEAUCOUP :hap: ) mais ils sont vraiment extraordinairse. Je suis pressé de voir ce que peux donner une version animée :) Je me demande d'ailleurs si elle est facilement trouvable.
Kore 31/05/2012 22:51:35
Diantre il faut que je dorme :hap:

Je réécris :

J'ai pas fini les mangas mais ils sont vraiment extraordinaires :hap:
Rastignac 19/02/2014 23:58:12
C'est vrai que leurs voix commençaient à me taper sur le système à la fin. :hap:

Sinon ouais, le passage de la vie normale ou presque (temps de guerre, restrictions toussa toussa...) à l'horreur, ça m'a refroidi. Ça faisait longtemps que j'avais pas regardé un film d'animation japonais, je me sentais limite retomber en enfance, et là les globes oculaires qui tombent, les corps en lambeaux qui arrivent... Putain ça fait bizarre.
ein 09/01/2016 20:24:53
Une grosse claque dans le domaine de l'animation japonaise!
Le genre de baffe que tu reçois de plein fouet, un gros coup de poing dans les dents, qui te fait relativiser sur le pouvoir de l'animation au cinéma (pour qui en doutait encore...) Gen d'Hiroshima date de 1983 et se pose comme le représentant ultime, le témoignage macabre et douloureusement réaliste des conséquences directes du Little Boy.

Bon faut être honnête, le film est sorti 5 ans avant le Takahata et d'un point de vue technique, Gen d'Hiroshima a plutôt mal vieillit, on ressent très fortement l'influence de types comme Akira Toriyama au niveau du chara-design et l'animation n'est pas des plus époustouflantes... Mais bon ses qualités sont ailleurs, l'animation devient documentaire et pédagogique ici, quand j'entends encore mes collègues de travail oser, ne serait-ce qu'avoir l'idée, en le criant haut et fort "bah balançons une bombe atomique sur ... qu'on en finisse rapidement" j'ai envie de foutre des claques à mon tour, mais bon, plutôt que de casser des dents, vaut mieux leur montrer ce film, ce que je vais faire :)

Bref, concernant les attaques à hautes échelles, cette structure en deux parties, très commune, marche toujours autant à mes yeux... le trait simpliste et rondouillet de l'auteur dans la première partie, joyeuse, et pleins de sourire d'enfants malgré la situation présente déjà bien alarmante... famine, manque de moyens, fatigue, sur-enchère de travail même pour les plus jeunes sonne malgré tout comme une petite période que les personnages réussiront à surmonter, en se serrant les coudes... et puis faut s'y attendre la seconde partie arrive à 8h15 pétante.

"Maman, ça brûle" oh putain, les 50 dernières minutes sont d'une atrocité sans nom..., et, même si la qualité visuelle reste la même, Gen d'hiroshima se dote de séquences graphiques qui resteront longtemps en mémoire, d'ailleurs je me dis que ce trait stéréotypé, donne beaucoup de puissance à l'oeuvre, bon d'une part on confronte la vision de l'enfance à ce qui se passe, là aussi c'est une technique beaucoup reprises, le genre de trait naif qui contraste avec l'atrocité du monde adulte, mais ma foi Mori Masaki le fait plutôt bien parce qu’il n'y va pas par quatre chemin, de toute façon à quoi bon faire dans la finesse avec ce genre de sujet? Et puis cette simplicité il sait souvent la mettre en valeur comme ce plan (présent dans la galerie) qui en dit long
Au niveau de l'écriture il y a plusieurs petites boulettes, mais bon le tout demeure incroyable...