10 canoës, 150 lances et 3 épouses

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Goldi 17/07/2011 02:59:18
La version Française a donc rajouté les 150 lances et les 3 épouses :hap:
EdHelms 08/09/2011 12:05:52
Ah, enfin quelqu'un qui commence à s'intéresser à Rolf de Heer.
Ripailloux 08/09/2011 12:06:25
Une histoire pleine d'humour et de sagesse, portée par une mise en scène simple mais efficace ponctuée de quelques très beaux plans.
Ripailloux 08/09/2011 12:07:47
Honnêtement, c'est la mère d'un pote qui me l'a conseillé et prêté, je pense que sinon j'aurais jamais eu l'occasion de le voir. :) D'ailleurs si ça peut te faire plaisir je l'ai vu avec Endless (sur ce site :hap: ) donc une autre note devrait arriver prochainement. :noel:
Endless_ 08/09/2011 12:31:12
Très agréable, un film qu'on ne peut pas regretter d'avoir vu parce qu'il rafraichit l'esprit dans tous les cas. CC'est pas le genre de film qu'on voit tous les jours.

Donc c'est un film sage, mais léger car saupoudré d'un humour sympathique. C'est aussi un très beau film esthétiquement, aussi bien par la photographie en noir et blanc, que par des plans vraiment beaux de temps en temps. Agréable expérience, juste un peu longue par moments.
tadanobu 03/01/2015 21:16:35
C'était très sympathique. Le principe du double (triple ?) récit est agréable. Le contexte est dépaysant. Je rêve d'un tag Aborigène maintenant !
Moriarty 03/01/2015 21:26:44
C'est une très bonne idée ça !

Un film très sympa en effet, léger et drôle. J'ai bien apprécié le double récit et la narration très présente; ça avait tout pour être casse-gueule mais finalement, les réals s'en sortent très bien.

David Gulpilil is da man ! Vive l'australie, vive les aborigènes ! Cette intro quoi :coeur:
Moriarty 03/01/2015 21:29:24
tu veux le créer le tag? Il faut que je pense à compléter le tag outback aussi.
Tchitchoball 12/02/2018 19:50:43
Je comprends ce que vous dites, c’est joli et original mais je trouve tout de même la voix off terriblement envahissante et poussive pour nous conter cette petite histoire. Et puis progressivement, cette voix m’a fait l’effet d’un somnifère j’ai dû lutter pour terminer le film. Je ne devais pas être préparé pour ça mais en l’état je l’oublierai très rapidement. Décidément l’Outback ça me passionne, mais avec Rolf de Heer c’est jamais transcendant chez moi. :-(