Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Schizoid_Stan 23/08/2010 16:34:59
J/ai clairement souffert, mais j/ai aimé ça.

L/absurde dans sa forme la plus pure. J/aime me faire balader sans raisons apparentes. J/en cherche même pas d/ailleurs, ça doit être justement l/apanage du non-sens.
Goldi 12/11/2010 03:56:32
L'image en dit long :hap:

Je regarderai ça de plus près mais je pense bien souffrir également :hap:
Goldi 16/11/2010 11:10:46
Je n'étais pas parti pour mettre cette note, peut-être vaut-il moins ou plus :hap:

Ce fût une expérience sonore et visuelle très énigmatique, comme souvent chez Lynch me direz vous, mais j'ai semble-t-il moins souffert avec celui-ci.
Pour mieux apprécier les autres, j'ai dû m'y reprendre à plusieurs fois, là c'est tellement un trip hallucinatoire que je suis resté scotché. L'ambiance est indescriptible, j'ai également beaucoup aimé la dernière partie et la trame musicale, notamment celle-là même utilisé dans Shining :coeur:
Goldi 20/11/2010 18:14:58
Allez j'augmente cette note car c'est bel et bien mon Lynch préféré :oui:

Comme quoi, j'suis en décalé par rapport aux autres
sic 20/11/2010 18:44:50
Moi aussi c'est mon Lynch préféré, si on exclut Twin Peaks (la série.)
Goldi 21/12/2010 07:01:24
J'étais persuadé d'avoir déjà rajouté cette image
Goldi 21/12/2010 07:08:34
Toutes aussi invraisemblables les unes que les autres au passage :rire:

Un fou ce Lynch, a crazy man
prettification 03/01/2011 11:26:45
Le film est loin d'être absurde, quand bien même il explore l'inland empire, l'univers subjectif régi par le langage déroutant du subconscient.
Schizoid_Stan 03/01/2011 12:43:13
Effectivement, mais je ne suis pas un matérialiste ni un empiriste à tendance Freudienne.
Donc cette vision des choses ne m’intéresse nullement, elle me dégoûte même.
prettification 04/01/2011 11:05:04
Ce que je voulais dire, c'est que ce n'aie pas un "trip hallucinatoire" qui véhicule "de l'absurde dans sa forme la plus pure". C'est la plongée dans un inconscient, l'histoire d'une personne présentée dans une construction au plus près de son intériorité. Ce n'est pas une narration dans l'objectivité, mais dans la subjectivité, et d'une histoire -pléonasme :hap: -. Ca dépasse quand même une expérience sensorielle aveugle et "gratuite".