Carter

Pas d'image
Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Dirty_Flichty 29/07/2022 11:22:47

Bande-annonce.
Hardcore Henry avec des infectés et la prétention de The Villainess (le mec nous ressort même une poursuite en moto... mais avec encore plus de motos).

Ca a l'air super gol, vivement.

Dirty_Flichty 02/08/2022 01:00:22

Ok, plan-séquence (ultra-traficoté) de 2h10.

Sortez les sacs à vomi.


edit : ou plutôt une succession de plans-séquences ("one scene, one cut", sont pas très clairs quand même).

Message édité
Tchitchoball 02/08/2022 11:42:36

Même si ça à l'air complètement con et que certains effets spéciaux laissent à désirer à première vue, je suis assez hypé :bave:

Dimitri 11/08/2022 10:02:28

Infâme navet. 

📢Tchitchoball J'espère que tu as eu le temps de t'abstenir... :-(
Dirty_Flichty 11/08/2022 10:22:00

Arrêtez, je vais être obligé de mettre une bonne note maintenant. Pas le choix.

Dimitri 11/08/2022 10:28:21

J'aimerais pouvoir te dire que tu peux ne pas détester. Mais honnêtement, l'aspect plan unique du film rend pas mal de mouvements de caméra grotesques et ridicules (surtout à la fin). J'ai trouvé le film interminable.

Tchitchoball 11/08/2022 12:13:17

📢Dimitri En effet, les retours ne sont pas ouf c'est le cas de la dire ! :hap:

Je vais peut-être essayer mais les 2h12 calment bien ouais :hap:

Tchitchoball 12/08/2022 12:17:52
Avis

Carter a pour lui d'être un film au concept radical et très généreux dans sa débauche d'hémoglobines et d'action. Ce faux plan unique aux mouvements de caméras frénétiques pourra faire penser au Hardcore Henry de Ilya Naishuller qui expérimentait en vue FPS ainsi qu'au travail de Mark Neveldine et Brian Taylor sur les Crank. Donc tout devait bien se passer me concernant puisque j'apprécie les films de tatane ainsi que les Crank que je trouve aussi vulgaires et bêtes que jouissifs et inspirés.

Hélas, Carter se révèle être un rendez-vous manqué. Bien que son concept me séduise sur le papier et que j'apprécie sa radicalité, le film s'encombre d'un scénario aussi débile que poussif. Les incohérences pleuvent mais le réalisateur nous sert tout de même des tunnels de dialogues incompréhensibles. Et le fun initial s'estompe devant tant de prétention sur une durée exagérée qui nuit énormément au film.
Je pense qu'en court métrage, la seule scène finale du train avec les hélicoptères aurait pu me plaire un tantinet car c'est un spectacle généreux repoussant toujours les limites. Mais après plus de deux heures de cut dégueu, d'effets spéciaux ratés, de bruits et de mouvements de caméras étourdissants, je me suis retrouvé à bailler aux corneilles en espérant que la torture cesse.

On est limite dans une œuvre expérimentale repoussant les limites du bon sens et des codes du cinéma. Pour autant, je retrouve ce sentiment d'un film prétentieux tout comme The Villainess du même réalisateur. J'aurais préféré un défouloir no brain de 90 minutes ne se prenant pas autant au sérieux et sur une intrigue bien plus simpliste (c'est quoi cette histoire d'infectés sérieux ?!!). Une preuve supplémentaire que les cartes blanches au rabais de Netflix ne sont que rarement des réussites.