La Fiancée de Frankenstein

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
974_LeRetour 20/12/2010 13:11:46
Grand film du fantastique :snif:
Jack 02/03/2011 15:36:25
Le Ave Maria au violon :snif:
Lt-Schaffer 25/06/2014 15:36:13
Après avoir revu le premier volet, il fallait bien que je me lance dans la suite. On sent très rapidement un James Whale beaucoup plus libre qui impose un univers radicalement différent, beaucoup plus forgé dans le gothique original de l'essence de Shelley (jusqu'à d'ailleurs l'inclure elle-même dans le film en personnage). Le type s'approprie totalement chaque détail et fait d'un film s?apparentant à une suite opportuniste un volet d'une cohérence sublime encore plus réussie que le premier volet, encore plus profonde dans ses enjeux. On y parle encore plus de la capacité à enfanter ou bien de créer de toute pièce, on y parle d'être et de communiquer, on y évoque d'authentique questions éthiques propres à la fois à la fin du XIXème mais aussi typiques des années 30. C'est fascinant, chaque minute est intense, rien n'est perdu et le final est grandiose. Pour dire vrai, la scène avec l'aveugle m'a également tiré une larme.

Mention spécial aux somptueux décors, une des grandes forces de ce chef-d'oeuvre.

A noter également que j'ai pensé pendant longtemps que les premiers plans de Batman Returns provenaient de Citizen Kane, alors que pas du tout, ils proviennent bel et bien de ce film. Comme quoi, le Tim faisait bel et bien un film Universal Monsters.
hannormal 30/10/2014 23:14:47
2500ème film noté^^
Ineusleau 28/05/2019 23:00:21
Sympa, après, ça m'a peut-être un peu lassé une fois passée la séquence avec l'aveugle.
J'avoue que l'énorme enthousiasme dans les avis sur les deux Frankenstein peuvent me donner l'impression d'être passé à côté d'un chef d'oeuvre aux monuments hors-norme. Là où j'ai juste vu une belle ambiance, avec des personnages secondaires amusant et un découpage étonamment rapide et limpide.
J'imagine qu'après une croisière dans le cinéma de monstres d'horreur de cette époque (Urniversal Monster, La Hammer et quoi d'autre ?), il faudra revoir ces deux films.
Pourtant, j'ai un excellent souvenir de L'homme invisible que j'ai vu plusieurs fois.
Bref, à méditer.

Ah et ce que trouve particulier, c'est d'avoir des successions de révélations horrifiques avec couple et enfants qui se font massacrer par un monstre inconnu, mais à côté quand on voit Le monstre entrer en contact avec les humains, on ne dirait jamais qu'il veut leur faire du mal. Il y a toujours une sorte d'accident. Sauf à la limite avec les deux premières victimes du film où Le monstre fait moins innocent dans ses meurtres.Message édité