Une fille facile IMDb

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Alvy-Singer 21/08/2019 00:23:41
Vu aujourd'hui en avant-première. C'est particulier... Je n'ai rien vu d'autres de la réalisatrice. Très beau esthétiquement, certains plans sont à pleurer.
Par contre, le jeu de Zahia est assez étrange. A la fois il sonne très amateur, ça fait un peu récitation de texte, mais en même temps, son décallage fait qu'on peut percevoir sa manière de jouer comme un hommage à la nouvelle vague (en particulier Godard et Rohmer), c'est en tout cas ce que défend la réalisatrice. Le problème, c'est que c'est le seul personnage à jouer de cette manière...
A chacun de juger. En tout cas pour ceux que ça intéresse, on la voit tout le temps à poil... :bave: :oui:
Madlaine 21/08/2019 00:31:53
Zahia, LA Zahia ? belle reco gg :oui:
Alvy-Singer 21/08/2019 17:00:56
Oui la Zahia de Ribery et co dont on entendait parlé!
Le film a fait parlé de lui à Cannes, justement parceque c'est la première fois qu'on la voit dans un film.
Je suis très curieux de voir les prochaines notes mais je sens que le film va se faire démonter... :hap:
Park_Chan_Wook 21/08/2019 20:54:06
Alvy-Singer a écrit :Oui la Zahia de Ribery et co dont on entendait parlé!
Le film a fait parlé de lui à Cannes, justement parceque c'est la première fois qu'on la voit dans un film.
Je suis très curieux de voir les prochaines notes mais je sens que le film va se faire démonter... :hap:


Se faire démonter à cause de Zahia ou parce que le film est pas bon ? Par le grand public, c'est possible mais ici à voir. Perso, je suis curieux. Je dois dire que pour une fois, on a une bonne bande-annonce qui ne dévoile pas l'histoire, ce qui rend la chose intriguant.
Alvy-Singer 21/08/2019 23:15:37
Non se faire démonter dans son ensemble, pas seulement Zahia! :hap:

Par certains aspects, il sonne un peu faux, voire nanardesque. Et par d'autres aspects il est très réussi. Enfin bon assez inégal!
Saturne 15/05/2020 15:43:24

Bonne surprise que ce petit film de vacances tranquille et tout en langueur dans lequel Zahia interprète son propre personnage; très étrange, comme lunaire et habitée par un paradoxe : son physique est vulgaire et contemporain mais sa voix et son phrasé sont désuets voire anachroniques (on croirait Bardot par moments).


Par ailleurs, en lisant quelques unes de ses interviews, on se rend compte que Zahia a une culture et des goûts cinématographiques pour le moins inattendus. Elle cite, notamment, comme références : Cet obscur objet du désir de Bunuel, L’été meurtrier et… La Divine (film chinois des années 30).