Waterworld

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
latephonecalls 12/03/2011 01:25:46
L'image c'est pas l'attraction de l'Universal Theme Park ? ;hap;
Stebbins 08/05/2019 01:58:40
Décidément j'aime vraiment bien cette superproduction des années 90...
Un divertissement intelligent et généreux, véritable défi technique pour l'époque. Un grand plus pour Kevin Costner et la direction artistique. A revoir ! :ok:Message édité
Yayap 25/03/2022 18:00:15
Avis

Après l’impressionnant The Beast, Kevin Reynolds confirme tout le bien que je peux penser de lui avec Waterworld.

Le film impressionne avant tout par son univers. Disons qu’on sent où est passé l’énorme budget du film avec ces imposants décors qui respirent le fait main, remplis de petits détails qui laissent présager d’un monde vivant et qui fonctionne même en dehors du regard du spectateur. J’aime beaucoup d’ailleurs comme le film parvient à rendre palpable tant le fonctionnement que l’histoire de son univers sans trop en dire : la voix off d’intro est presque humoristiquement succincte et on évite le plus souvent les dialogues explicatifs, tout s’impose avec évidence. Sans compter que ce parti pris original d’un post-apo aquatique permet de faire coexister de manière assez réjouissante l’imagerie du genre à la Mad Max avec celle du film d’aventures maritime.

Et Kevin Reynolds s’approprie assez habilement ce double-héritage et fait coexister quelques images de solitude contemplative (déjà présentes dans The Beast) avec des séquences d’action spectaculaires et bien emmenées. Il faut voir cette monumentale scène d’assaut, impressionnante dans ses proportions et franchement bien menée dans sa montée en intensité, clairement le meilleur passage du film à mes yeux. Sans compter ces séquences de poursuite maritime qui respirent l’artisanat et ce parfum d’aventure typique des blockbusters des 90’s. Tout le film est réalisé avec une maestria qui assume constamment le côté grandiose du récit et sa portée mythologique.

Mes réserves se situeraient plutôt du côté de l’écriture. Le récit est très classique et contient tout ce qu’on peut attendre d’un post-apo : le héros désabusé et survivaliste qui ne pense qu’à sa gueule, la rencontre avec une figure d’innocence, la recherche de la Terre Promise, le méchant fou… Tout cela me plaît énormément sur le papier mais disons que le film ne propose pas tellement de variation de ces schémas et reste de ce fait dans l’ombre de l'approche jusqu'au boutiste de George Miller. Après j’aime bien le perso de Costner parce que le film assume vraiment son côté salaud égoïste dans sa première moitié, particulièrement dans sa relation avec la gamine. Mais la relation entre les trois persos principaux est cousue de fil blanc et la romance bien trop superficielle pour vraiment toucher. Reste un Hopper assez génial en leader cultiste, il est définitivement taillé pour ces rôles de méchant taré :rire:

Et même si les 3h de cette Ulysses Cut passent plutôt bien, je ne peux m’empêcher de me demander ce qui justifie une telle longueur au regard de ce qui est raconté.

Mais ça reste un film qui force le respect par son ambition et sa mise en forme démesurée, d’autant plus fascinant quand on connaît son histoire chaotique et son injuste réception.