Eldorado

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
RedBar0n 11/04/2010 13:45:58
:coeur:
Karambolo 20/09/2010 05:19:40
Agréablement surpris par la réussite formelle de cette galette.
jeff162 16/06/2011 14:37:51
Quel film :coeur:
ilovemuesli 28/05/2013 00:23:45
Ah vraiment sympa ce petit film. Tout sauf dépaysant pour moi :noel:
D'ailleurs y a pas longtemps, y a un clodo qui m'a aussi parlé comme celui de la fin du film, ça m'a fait rire de voir le personnage du film quasi pareil :rire:
frankwa 07/07/2014 21:04:38
Pendant son visionnage je n'avais pas complètement réussi à me passionner pour cette histoire, mais en fait depuis elle me hante.

Au début on pense qu'on a à faire à un road-movie pittoresque sur fond de beaux paysages et misère sociale, comme on en trouve outre-quiévrain ou par exemple dans les productions "Grolandaises".

Pourtant plusieurs scènes clés rendent se film plus sombre et mélancolique. A partir du moment où Elie retrouve sa famille, la souffrance qu'il cache face à celle affichée par sa mère (représentative de notre époque ?), ainsi que le clip vidéo en 8mm empreint de nostalgie (acheté dans une brocante par Bouli Lanners !), le film prend une tournure plus déchirante, que la dernière scène ne démentira pas.

Et comme ilovemuesli je ne suis pas trop dépaysé, le nord des Ardennes françaises est en tout point similaire par la géographie et les habitants à ceux qui nous sont montrés ici :)
Yayap 28/09/2018 12:47:02
Le dernier film de Bouli que je devais encore voir. On retrouve l’univers du cinéaste avec un film en forme de road trip, qui combine le charme des ardennes belges avec un feeling indéniablement américain. Il y a quelque chose d’assez libre et épuré dans le rythme et la structure qui fonctionne vraiment bien. Les rencontres insolites fonctionnent à merveille (Alain Delon :bave: ) mais surtout le duo principal est vraiment attachant, entre un Bouli bourru et solitaire et un Elie visiblement complètement paumé, il y a quelque chose d’assez beau qui se crée sans jamais être trop explicite.

Mais c’est surtout la deuxième partie du film qui m’a marqué, ça prend une teinte plus mélancolique, plus amère et assez fataliste. Le film a fini par un peu me plomber (dans le bon sens du terme), malgré ses personnages décalés et son humour souvent bienvenu. C’est en tout cas une belle réussite et je comprends pourquoi il a vraiment lancé la carrière de Bouli en tant que cinéaste, même si j’ai une préférence pour Les Géants.