Le soleil blanc du désert

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Kino 07/04/2013 00:26:23
@Zering Tiens, en voilà un autre qui pourrait t'intéresser. Un mix sympa entre Lawrence d'Arabie et Assaut de Carpenter qui est considéré comme un des grands classiques du cinéma populaire russe.

Bon, perso, ça m'a plus transcendé que ça mais peut-être que ça peut te plaire, je sais pas.
Kino 07/04/2013 00:27:23
Ah par contre, le film a une grosse qualité (en plus de sa beauté visuelle), ce sont ses changements de ton.
Zering 07/04/2013 12:25:02
@Zappa Mais t'es à fond dans les films soviétiques ces temps-ci décidément!
Comme d'habitude, je prends bonne note de ton conseil... J'y penserai le jour ou je me mettrai aux films soviétiques & russes!
Kino 07/04/2013 14:26:15
@Zering Oui, ça me botte bien, le cinéma soviet ! :-)

Et encore, j'en ai vu 6 en plus mais je peux pas les noter tout de suite comme c'est un festival
Rastignac 28/10/2014 01:59:10
Sympa les interviews avec les scénaristes Valentin Ezhov et Rustam Ibragimbekov, si vous avez moyen de les regarder n'hésitez pas c'est très drôle. :ok:

On y apprend qu'à la base le but était de faire un western, mais un truc sérieux, pas une parodie comme le Jo limonade tchèque tourné 6 ans auparavant.


Ezhov et Ibragimbekov (le type sortait d'une école et a prétendu tout connaître du désert et de l'Orient alors qu'il n'y avait jamais mis les pieds, juste pour se faire embaucher sur un projet intéressant :hap: ) avaient mis au point tout le scénario avec Andrei Kontchalovski qui devait s'occuper de la mise en scène, mais celui-ci s'est offert un petit voyage en France pour les beaux yeux d'une demoiselle et a laissé en plan les deux autres, qui ont dû chercher un remplaçant.

Et apparemment à l'époque c'était pas ce qui manquait, ils avaient beaucoup de propositions, mais soit des débutants, soit des types qui voulaient absolument effacer l'un des aspects du film, Chulyukin voulait en faire uniquement une comédie, et le lituanien Zalakevicius un film à l'inverse très dur, sans humour. Finalement ils refusent toutes ces offres et parviennent à convaincre Motyl (qui était réticent au départ car il avait d'autres projets) de faire le film tel qu'il est, un mélange entre plusieurs genre, une sorte de film d'aventure comique.

En plus de cette difficulté à trouver un metteur en scène, le film était plutôt mal vu par des gens hauts placés dans l'administration de Mosfilm (dont Tchoukraï qui s'était visiblement laissé convaincre par une secrétaire que le projet était foireux) parce qu'il ne contenait pas réellement d'idéologie soviétique en plus de traiter d'un sujet très léger (le projet a failli tomber à l'eau à cause de ça mais les coûts étaient déjà trop élevés pour arrêter).

Le film devait à l'origine s'intituler "Sauver le harem" mais Ezhov précise que toutes les rédactrices du comité se sont liguées contre eux pour que le titre soit modifié. :rire:


Et au final le film fait 35 millions d'entrées. :o))