Enquête sur la sexualité

Galerie Enquête sur la sexualité
Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Goldi 02/04/2011 09:34:44
J'ai vu le DVD en grande surface, j'étais à deux doigts de l'acheter :hap:
Kino 24/09/2012 23:38:46
C'est brillant. Un documentaire dense qui dresse le portrait d'une Italie hétérogène et pétrie de contradictions.
Rastignac 07/03/2014 02:20:01
Très pertinent comme manière de procéder. Aller à la rencontre des gens comme ça, dans la rue, en précisant bien à chaque fois si on lui a répondu facilement ou non, il a de bonnes idées le jeune Pier Paolo. Et il sait pauser les bonnes questions qui feront mouches et qui provoqueront des réponses intéressantes.

Sinon j'ai été étonné de la pertinence des propos de la plupart des personnes interrogées (après je me doute qu'il y a eu une sélection) mais je ne suis pas certain que si l'on referait le même genre d'interviews improvisées de la sorte on obtienne en retour des avis aussi argumentés.

Même si Pasolini est clairement ancré à gauche (cela se ressent tout de même dans le documentaire, de par le simple fait de cette enquête tout simplement, et de la manière dont il organise ses questions ainsi que la critique de la bourgeoisie à la fin qui cherche à se protéger d'elle-même en répondant à côté), j'ai trouvé que le documentaire est construit de manière assez objective, car il laisse la parole à tout ceux souhaitant s'exprimer en les incitant à le faire le plus librement possible, tout en rappelant à juste titre que ce sondage-enquête n'est peut-être finalement pas représentative de l?entièreté de l'Italie (les avis sur les questions différent d'ailleurs parfois au sein même d'un seul groupe, même si on peut observer certaines tendances).

Mon seul regret c'est qu'il ne se soit pas rendu en Sardaigne et dans les hauteurs siciliennes, se contentant plutôt de rester à Palerme.


Bonne entrée en matière pour mon premier contact avec Pasolini donc. En plus c'est même assez drôle par moment, notamment lorsqu'il y a un recours à l'auto-censure, parce que l'on finit tout de même par comprendre... :hap: