Diên Biên Phú

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Lt-Schaffer 04/01/2013 19:05:19
[lien]https://www.youtube.com/watch?v=Vu46hLLqFyI[/lien]

George Delerue est un génie.
Alphataurus 18/10/2013 02:57:50
Ce morceau me donne envie de voir le film. Merci pour la suggestion @Lt-Schaffer, je vais essayer de trouver ça !
Lt-Schaffer 20/10/2013 03:01:43
@Alphataurus

De rien, en espérant que ça te plaise !
Lt-Schaffer 05/03/2014 00:54:42
Discotouf :d) une explication peut-être ? Parce que bon, c'est un peu tristounet que ça fasse chuter la moyenne comme ça.
Dante 05/03/2014 18:04:59
Bah Lt-Schaffer , pour tout te dire, je me suis jamais autant ennuyé devant un film de toute ma vie. Je l'ai regardé en cours d'histoire, quand j'étais en première (y'a 1 an et 3/4 à peu près) et franchement... La scène où la caméra tourne sur deux hommes allongés sur la montagne avec des explosions au loin est super mal faite, les dialogues sont soporifiques, le scénario en lui-même (ça aurait pu faire un truc de fou :o ) est mauvais et trop long à se mettre en place... Bref, je me suis ennuyé, voilà tout ! :)Désolé si ça baisse la moyenne, peut-être que je vais le revoir pour le réévaluer ;)
Shanghai 05/03/2014 18:22:56
Attention Schaffer prépare un pavé. :noel:
Dante 05/03/2014 18:31:14
D'ailleurs j'ai supprimé mon 1/10 de Heat (Michael Mann) pour réévaluer le film parce que je lui sens un potentiel, mais pas Dien-Bien-Phû :)
Lt-Schaffer 05/03/2014 23:45:12
Discotouf Pourquoi Dien Bien Phu ne pourrait-il pas avoir plus de potentiel ? Enfin ce serait un film lambda, je veux bien, mais bon, on parle quand même du film-testament de Pierre Schoendoerffer, le plus grand auteur de films de guerre français. Sans vouloir jouer la carte de la politique des auteurs, je pense quand même qu'il y a des choses plus intéressantes à reconnaitre sur Dien Bien Phu, quand bien même on se serait ennuyé, que le simple fait de retenir que c'est un film sans potentiel, d'après un visionnage fait en cours d'histoire.

Enfin je sais pas, le film est évidemment bardé de défauts que moi-même je reconnais, mais de là à foutre 1... D'autant plus que c'est pas non plus le genre de film extrême qui laisse son spectateur sur le bas-côté, c'est pas du cinéma ouzbek expérimental, à un moment il reste aussi une des plus belles compositions de Georges Delerue, une photographie démente et puis une ambition qu'on voit pas tous les deux jours.

Et concernant le plan dont tu parles, si c'est effectivement le long panoramique avec les explosions dans le fond, j'avoue ne pas saisir. Bon déjà, le plan est remarquable, je ne vois pas trop en quoi c'est mal fait (surtout que c'est pas comme si c'était des trucages), juste dans ce plan t'as trois fois plus d'ambitions que toutes les burnes des cinéastes actuels, et puis quand bien même t'aurais pas aimé, enfin je sais pas, c'est juste un plan au pire. Quant au scénario, bon, je sais pas trop, c'est vague. D'un côté il y a la chronique militaire chère à Schoendoerffer, je comprends qu'on adhère pas trop au parti-pris assez austère, mais de là à qualifier le scénario de mauvais, je ne saisis pas. Surtout quand, à côté, le type propose en parallèle une sorte de fresque sociale sur la fin de l'Indochine. Enfin je comprends mal le reproche sur le scénario, qu'est-ce qui t'embête ? Que les Français perdent ? :hap:

J'ai probablement l'air insistant, mais c'est juste que ça me fait un peu mal au coeur de voir ce film traité ainsi. Après, c'est peut-être pas non plus le Schoendoerffer par lequel il faut commencer, peut-être vaut-il mieux voir la 317ème Section, je ne sais pas.

Qu'est-ce que tu aurais voulu y voir, comme film ?
Dante 06/03/2014 00:04:55
Je t'accorde la photographie et la musique, mais ça ne fait malheureusement pas tout. M'enfin, The bling ring ou True Grit, c'est la même chose, mais ils sont dans mon flop 50 avec la même note de 1. J'veux dire, si c'est ça, on aurait du en faire un tableau ou un ablum. Un film c'est un tout, c'est un scénario, c'est de l'émotion, c'est un message, c'est du plaisir quoi !
Pour la fresque sociale, j'en conviens, mais elle est très mal faite, je veux dire, les dialogues sont désespérément vides, ça n'a pas le niveau de Mud ou de Network :)
En ce qui concerne le plan, il est trop long, trop trop trop long, avec des explosions qui feraient honte au plus mauvais des cinéastes :o
Je sais pas, j'aurais voulu y voir un film poignant : si on ne veut que rendre compte des faits sans rien y ajouter, faut savoir s'y prendre (Les hommes du président, Zodiac, Frost/Nixon). J'aurais voulu voir une reconstitution des horreurs de la guerre mieux réalisée, une fresque sociale mieux mise en avant avec des dialogues qui auraient une utilité justement sociale, etc etc...
J'ai failli plusieurs fois sortir à la fin du film. Les autres fois où ça m'est arrivé, c'était avec Hannah Arendt, The bling ring, le dernier Astérix, ou encore Max Payne. Tu vois le niveau... (enfin, le niveau pour moi :hap:
Lt-Schaffer 06/03/2014 00:17:50
Non mais je ne dis pas que ça fait tout, ne déforme pas ce que j'ai dit. Je dis juste que ça contribue à des qualités cinématographiques intrinsèques qui font que le film mérite quand même mieux que son vieux 1/10. Enfin 1, je sais pas, pour moi c'est Die Hard 5, c'est Le Baltringue, ce que tu veux, mais deux poids deux mesures, tout de même.

Évidemment qu'un film c'est du plaisir, et si tu n'en as pas pris pendant le visionnage, c'est normal que tu le saques. Mais à nouveau, deux poids deux mesures. :hap:

"Pour la fresque sociale, j'en conviens, mais elle est très mal faite, je veux dire, les dialogues sont désespérément vides, ça n'a pas le niveau de Mud ou de Network"

:d) mais quel est le rapport entre ces films, je ne comprends pas ? T'es dans des époques différentes, traités par des genres cinématographiques différentes, dans un cinéma différent. Honnêtement, et sans jouer la comparaison pompeuse, s'il y a un style de cinéma auquel c'est comparable, c'est celui de David Lean.

"En ce qui concerne le plan, il est trop long, trop trop trop long, avec des explosions qui feraient honte au plus mauvais des cinéastes :o "

:d) ben évidemment qu'il est long, justement, c'est la force. Tu déploies l'ampleur, tu ne coupes pas. Pour faire un raccourci (évidemment grossier), le montage serait pour le coup trop facile. Tu veux montrer l'ampleur de ton film, l'ampleur de ta reconstitution, l'ampleur de ton traitement de cette Indochine que tu as vécue, toi, en tant que metteur en scène... Évidemment que tu ne coupes pas. Tu en viens presque même à contempler (c'est limite repris dans La Ligne Rouge j'ai envie de dire), et ça c'est fascinant.

Quant aux explosions, euh, je ne sais pas trop où tu veux en venir, j'ai en tête de belles explosions, réalistes, c'est juste qu'elles ne sont pas démesurément pyrotechnies dans mes souvenirs. Tu voulais de la pyrotechnie ? :hap:

Enfin, en arriver à dire que ça ferait honte au plus mauvais des cinéastes... J'avoue que je joue un peu la carte de la facilité, mais j'ai juste envie de dire que les explosions en question, il les a vécu, et je pense qu'il est quand même capable de s'interroger à propos de leur rendu, histoire qu'il soit digne du film-testament qu'il met en scène.

Tu veux y voir un film poignant, mais Schoendoerffer ça n'est pas ça. Bon, le problème, c'est que tu me cites des films totalement hors-propos, donc là-dessus je ne peux pas trop rebondir. Schoendoerffer c'est de la chronique, c'est certes froid, et encore, Dien Bien Phu c'est celui qui a le plus de "mélo" notamment avec tout son passage du Concerto de l'Adieu (une des plus belles partition du cinéma français). En fait, tu voulais Il Faut sauver le soldat Ryan, sans être désobligeant ?

Ben oui mais malheureusement ça n'est pas ça. Et ça n'est pas parce que ça n'est pas ça qu'il faut se fermer. Le cinéma de guerre, c'est aussi (et c'est presque, avant tout) Pierre Schoendoerffer et son approche. Tu parles de reconstitution des horreurs de la guerre, ben cite moi un film de guerre traitant de la guerre d'Indochine, avant Dien Bien Phu, mieux réalisé. A part la 317ème section, il n'y en a pas. Et le truc, c'est que les enjeux d'Apocalypse Now sont différents, le conflit n'est plus le même, le canon cinématographique n'est pas le même non plus, l'obsession non plus, etc, etc... Les films sont complémentaires, par ailleurs (surtout quand on voit à quel point Schoendoerffer a influencé Coppola avec la 317ème Section).

Si tu as failli sortir, j'en suis navré. Mais sans être méchant, le rejet est tel qu'il faut peut-être prendre du recul sur ton avis, parce que je pense que tu te fermes toi-même les portes d'un grand cinéma (et je ne parle pas que de Dien Bien Phu.