Le Dahlia noir

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
sic 24/04/2010 10:12:23
Vous avez quoi contre ce film, finalement? :doute:
Aficionados 21/06/2011 05:15:25
Bah disons que si on a lu le livre on ne peut être qu'horrifié, même si dans le fond le film est pas mal. :(
flomarcq 24/08/2011 12:13:34
Je trouve qu'il est un compliqué à comprendre par moment.Ce que je veux dire c'est qu'il y à des fois où je me demandais comment le détéctive(je ne me rapelle plus de son nom) en arrivais à ces conclusions.
Tchitchoball 19/03/2014 13:04:06
On retrouve pas mal d'éléments propre aux films de De Palma (plans séquence en vue subjective, opposition sexe et violence, mensonges etc) et le climax du film est on ne peut plus De Palmien lors d'une scène en particulier. Mais voilà, j'ai trouvé le tout assez fade et les effets de style vains. Le réalisateur s'encombre inutilement de personnages et de sous-intrigues inutiles et rate le coche sur les éléments essentiels. De plus, Josh Hartnett est une véritable calamité. Un De Palma très mineur en sorte.
blazcowicz 26/01/2015 18:45:25
Pour ça que je compte pas le voir, le bouquin est un chef d'oeuvre, De Palma semblait idéal pour l'adapter, savoir qu'il manque autant de temps ça dégoûte un peu.
Lt-Schaffer 17/06/2015 23:14:59
Les années 2000 n'auront pas été facile pour Brian De Palma, peinant à franchir vraiment le pas vers ce nouveau cinéma. Avec Le Dahlia Noir il tient le sujet idéal, évidemment. Malheureusement, ce qui aurait pu devenir l'un de ses films majeurs se voit tristement tronqué, inachevé (une heure de film a été coupée pour la sortie cinéma). Bien entendu il reste toujours l'incroyable savoir faire de mise en scène de Brian De Palma, on ne compte plus les plans étourdissants. Mais le montage a tellement haché le scénario que non seulement il perd dans l'intensité de ses personnages, mais l'enquête elle-même devient confuse. Et c'est bien dommage, car malgré un casting peu inspiré (notamment Scarlett Johansson, trop vulgaire et lisse pour le rôle), tous les éléments sont là : l'histoire, son auteur, le réalisateur idéal, Vilmos Zsigmond à la photo et Mark Isham à la musique. Suffisament pour délivrer un film agréable, pas assez pour le chef-d'oeuvre que l'on aurait pu attendre.
Mordechaye 27/02/2016 11:54:13
Chef d'oeuvre mutilé :snif2:

Formellement c'est un des plus beaux films que j'ai vu de ma vie mais on ne comprend strictement rien à l'intrigue, il en manque des bouts de partout et ça me fait véritablement mal au coeur de devoir mettre une note pareille à un film qui aurait du être l'un des plus grands de son auteur.
Melaine 17/03/2016 21:52:36
Il est passé où le plan exceptionnel avec les miroirs ?
Ineusleau 05/12/2017 23:54:58
Je crois que ce fameux plan a du être coupé aussi...

Bon, il est temps que je me frotte à un second visionnage pour celui-ci, allez hop...
Ineusleau 06/12/2017 02:38:09
Ah non, ce plan miroir est bien dans le film, je l'avais pas retenu la première fois.

Sinon, toujours aussi insipide ce film, même avec une heure de plus, on aura toujours ce trio Hartnett/Johansson/Eckhart, le Cerbère de l'enfer des étrons, avec à l'écart une Hilary Swank qui remonte le niveau.

Concernant la photographie "le noir et blanc en couleur" de Zsigmond, je crois que mon dvd ne lui rend pas trop trop justice, mais bon, c'est clairement pas ce que je préfère de son travail. Il y a bien un côté passionnel qui semble agiter une fibre chez les amateurs de film noir, mais je dois pas l'avoir...

Et puis je me demande si les plans ne sont pas censé être plus long, j'ai du mal à croire que ces fondus enchaînés se fassent aussi rapidement sans nous laisser le temps de souffler, même pour la fin. Le tempo est vraiment pété.

Et la B.O. est épuisante sans que le choix paraisse solide, d'autant plus que ça rend le mixage sonore plus bancal que maniéré tout le long.Message édité