Adieu Philippine

Mon CL
  • Connectez-vous
Outils
  • Connectez-vous
Gestion
  • Connectez-vous
Commentaires
Kino 08/02/2013 00:20:13
Si j'ai pas aimé Orouet, je peux quand même apprécier ce film ou c'est pas la peine ? Parce que les notes et le synopsis me donnent envie ...
Waho 08/02/2013 00:24:58
Oui bien sûr tu pourrais aimer, parce que ce film transpire la nouvelle vague donc forcément c'est un peu différent. Cela dit c'est toujours la même chose, c'est des échappées dans la nature, c'est des filles qui rient, c'est des petites jalousies... et si t'as pas trouvé ça magnifique dans Orouët y a pas de raisons que d'un coup tu trouves ça génial (enfin j'aimerais bien).

Je suis très content de mes screens à part ça :hap:
Kino 08/02/2013 00:28:26
Ah bah je donnerai peut-être à Rozier une seconde chance :hap:
Waho 08/02/2013 00:30:31
[lien]http://i1149.photobucket.com/albums/o583/Waho2/vlcsnap-2013-02-07-20h36m34s140_zps405f2f44.png[/lien]

[lien]http://i1149.photobucket.com/albums/o583/Waho2/vlcsnap-2013-01-01-12h25m19s111_zpsa3a11c99.png[/lien]

Voilà quoi :hap:
Kino 08/02/2013 00:34:18
Essaye pas de me dissuader, de toutes façons, je suis un peu masochiste
Jack 17/02/2013 09:32:57
Sacré regard caméra quand même avec le cha cha cha :hap:
Dommage que la liste de Fuz n'existe plus.
stevenn33 02/03/2013 03:49:12
J'ai beaucoup aimé !! On sent la Nouvelle Vague, mais aussi beaucoup de joie avant cet inévitable grand départ, de belles relations d'époque. J'aime beaucoup ce qu'en a dit reso là-dessus. :)
On regarde ce film, on est passionné, on sourit, on rie même ( la scène de la pub :rire2: ), c'est vraiment un joli film !

Et aussi le grand-père : "Moi je dis c'est pas les russes et les américains qu'il faut avoir peur, c'est les chinois : 600M aujourd'hui, 1000M à l'aube du deuxième millénaire, comment on va faire ?" Quel visionnaire pour l'époque ! :coeur:
Garbage 01/07/2015 00:14:46
Y a le même souci que dans Du côté d'Orouët à savoir que ça gueule tout le temps et c'est franchement insupportable.
Après c'est long, très long, une heure à Paris c'est beaucoup trop, bien sûr la partie en Corse est plus réussie, mais (malgré ses défauts - genre le personnage de l'Italien, détestable) est trop courte à côté... Ce scénario limite très dense m'a soûlé (le métier du héros, ses attaches avec le patron véreux que l'on retrouve en Corse etc) alors bien sûr ça reste des prétextes et Rozier en sort, mais sur les 1h45 ça en prend du temps !

Il y a quelques moments de grâce, comme l'une des filles (la plus belle pour moi) qui regarde la caméra et danse (sur l'une des seules rares belles musiques du film, bon tout ce qui est léger/pop en général j'exècre et il y en a trop dans le film mais celle-là est magnifique), ou bien le travelling à la fin... Et comme le dit reso aussi cet esprit très NV de montrer des gens dans un quotidien précis et savoir après qu'on ne les reverra plus, qu'ils ne se reverront plus, ça donne une certaine chair de poule. On a ça chez Rohmer, Demy, Godard, Varda, ça reste pour moi l'émotion forte de la NV. Se rendre compte à la fin que voilà, c'est fini... Après j'ai tellement rien ressenti pour les personnages ici que ça va, pas trop triste. Mais un peu, tout de même.
Garbage 01/07/2015 00:17:31
Bon je voulais mettre ça en appréciation mais apparemment ça fait plus de 1500 caractères alors que sur Word ça fait 1318 y a un souci. :(
ineusleau 05/03/2018 00:15:07
Pas autant emballé que par Côte d'Orouet, mais ça en jette pas moins. Je dis ça parce que la façon de susciter l'empathie dans les personnages est différente, ici les deux filles sont tout de suite moins proches de nous et la fin est moins prenante chez moi pour ça, dans le travail émotionnel, il y a un côté plus distant.

Après il va de soi qu'il y a des musiques magnifiques à l'écran et un esprit cinéma très présent.
Mais curieusement, avec un nombre de moments remarquables, je crois pas m'en souvenir longtemps, même la séquence culte du regard caméra me marquera pas tant que ça. Encore une fois par manque d'implication face au film et ses personnages et leur périple.

Par bonheur, comme j'admets volontier que c'est un très bon film, le revoir serait pas de refus, en espérant que ça passe mieux.Message édité